Région Sud

Ecrins : la fonte du Glacier blanc s’est accélérée en 2022

Le glacier Blanc a fondu de 8 centimètres par jour en 2022 et a reculé de 30 mètres en 2022. Le principal glacier du Massif des Ecrins, au pied de la Barre des Ecrins, subit selon les informations ci-dessous, communiquées par le Parc National des Ecrins, une fonte accélérée.

Les craintes exprimées avant l’été par les responsables du Parc national des Ecrins se sont concrétisées : à l’hiver et au printemps exceptionnellement secs, a succédé un été aux températures souvent caniculaires et continuellement au-dessus des normales saisonnières. L’année 2022 constitue un triple record pour le glacier Blanc depuis 23 ans : le plus faible enneigement enregistré l’hiver dernier (2021-2022), la plus forte fonte estivale et le bilan annuel le plus déficitaire. De quoi largement détrôner l’année tristement célèbre de 2003…

Les relevés réalisés entre début juin et début août par les équipes du Parc national et d’INRAE ont révélé une fonte moyenne de glace de 8 centimètres par jour à 2 900 m d’altitude, soit presque 5 mètres d’épaisseur en 2 mois ! Sur l’ensemble de la saison estivale, la fonte (4,25 m d’eau) est presque  deux  fois plus importante que la moyenne calculée sur la période d’observation 2000-2022.

La cause de cette  fonte  est la perte très rapide de la couverture de neige de l’hiver, dès le début du mois de juin.  La  neige est une protection en première ligne qui renvoie la chaleur solaire. Cette absence de manteau neigeux protecteurs  a décuplé l’effet des températures élevées,  arrivées elles aussi précocement, dès le début du printemps. La fonte de glace a  débuté très tôt et de manière intense. Très loin de refléter cette considérable perte d’épaisseur et à la faveur d’une topographie favorable dans la zone du front, le glacier n’a reculé que de 30 mètres entre 2021 et 2022.  Le constat à l’issue de l’été est malheureusement le même partout dans les Alpes : en Suisse où l’épaisseur de tous les glaciers a été mesurée, on estime qu’ils ont perdu en moyenne 5 à 6 % d’épaisseur cette année.

VOIR AUSSI