Environnement

EDF: une passe à poissons au barrage de Jons sur le Rhône

EDF a lancé la réalisation d’une une rivière artificielle  pour permettre aux poissons de circuler librement entre les canaux de Jonage et de Miribel, de part et d’autre du Rhône. L ’ouvrage qui sera achevé à l’été 2012 se présentera sous la forme d’un escalier composé d’une succession de 32 petits bassins. Il reconstituera une rivière d’aspect naturel, avec des berges végétalisées respectant les essences présentes du milieu.

L’ouvrage permettra aux poissons de franchir, par étapes, les 6 mètres de dénivelé entre les canaux de Miribel et de Jonage, à la montaison comme à la dévalaison. Un local de suivi permettra d’évaluer l’efficacité de l’ouvrage et d’acquérir des connaissances sur la migration des poissons.
La rivière offrira une diversité d’écoulements qui convient à la majorité des espèces. Elle a été conçue comme un ouvrage « universel » pour faciliter la circulation poissons migrateurs holobiotique, des espèces effectuant leur migration en milieu d’eau douce uniquement, et non pas entre l’eau douce et l’eau marine. Ces espèces sont essentiellement des cyprinidés à faible capacité de nage comme l’ombre commun et le brochet. Il s’agit aussi espèces d’intérêt européen comme le chabot, l’apron, un petit poisson en cours de sauvetage dans le bassin du Rhône. La rivière artificielle  sera adaptée aux poissons  migrateurs tels que l’anguille, l’alose ou la lamproie.
Intégrée dans son environnement

La rivière  traversera un boisement situé dans la zone Natura 2000 de l’île de Miribel-Jonage. Pour une intégration maximale dans cet environnement protégé, EDF a prévu, entre  autres, d’utiliser des enrochements comme matériaux de surface afin de donner un aspect naturel tout en  garantissant la rugosité nécessaire à la montée des poissons. La végétalisation des berges favorisera  la colonisation de l’ouvrage par la flore.

 La rivière sera longue de 300 mètres, large de 10 mètres, et le dénivelé sera de 6 m de hauteur entre l’aval (canal de Miribel) et l’amont (canal de Jonage) . L’investissement atteint 3,9 millions d’euros d’investissement, financés  à 50 % par l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse, 20 % par le Fonds Européen de DEveloppement Régional (FEDER) et  30 % par EDF.

Le barrage de Jons détourne une partie des eaux du Rhône sur le canal de Jonage sur lequel se trouve le barrage de CUSSET, qui produit chaque année  415 millions de kWh, soit la consommation de 125 000 habitants.

VOIR AUSSI