En Isère, la certification  » Bois des Alpes  » fait école

Les collectivités locales donnent l’exemple, le Conseil général de l’Isère en tête. Profitant de sa compétence de maître d’ouvrage pour les collèges, le Conseil général en a réalisé déjà de nombreux en bois comme ceux de Chatte ou Chirens[1]. Le bois est une ressource abondante et renouvelable en Isère et c’est une volonté des élus départementaux de la valoriser. Ses qualités tant mécaniques que thermiques, sa faible empreinte carbone, font de lui un matériau de choix.

Cette démarche est encouragée par la profession qui a créé la certification « Bois des Alpes », pour des bois d’œuvre produits sur le massif alpin, correspondant à un cahier des charges techniques précis, définissant la qualité, le séchage et un process de production et de travail local. Cette certification a récemment reçu l’agrément du Cofrac, organisme certificateur, qui conforte encore le label.

A Mens une 2e maison du Conseil général en Bois des Alpes

Après celle du Vercors, la maison du département à Mens montre la forte motivation du Conseil général pour la construction en bois local. 88 m3 ont en effet été mis en œuvre (sapin, épicéa, mélèze), avec pour objectif du point de vue énergétique une consommation très faible de 40 kwh/m2 et par an, soit la labellisation Minergie.

  

Le maire de La-Rivière aux côtés de la députée Michelle Bonneton et Guy Charron, président des Communes forestières de l’Isère. Au 2e plan l’architecte Vincent Rigassi. [photos Bois des Alpes]

La semaine précédente c’était sur la commune de La-Rivière, qu’on inaugurait une école en Bois des Alpes. Le maire, Robert Alleyron-Biron, qui a déjà été distingué par le prix « EcoQuartier »[2] pour sa rénovation du cœur de village, affiche une vraie détermination. Il veut absolument valoriser la filière locale en utilisant des bois sciés sur la commune même, ce qui de l’aveu des promoteurs de la certification, va au-delà des critères. Quoi qu’il en soit la réalisation de l’architecte Vincent Rigassi est exceptionnelle, sur le plan de l’intégration au site, de l’étude des impacts environnementaux et bien entendu de la performance énergétique.

antoine.reboul@enviscope.com


[1] Le Conseil général de l’Isère vient d’éditer une plaquette présentant en images les collèges réalisés en bois, donnant la parole tant aux enseignants qu’aux entreprises qui ont porté les projets.

[2] Robert Alleyron-Biron a reçu le prix EcoQuartier des mains de Cécile  Duflot, le 9 septembre dernier. Il a également reçu le prix des Communes forestières de l’Isère (Cofor38) pour son engagement à valoriser la filière.

LinkedIn
Twitter
Email

à voir

Related Posts

Avec Voltalis, Thonon Agglomération déploie un système d’économie d’énergie chez les habitants

En association avec Thonon Agglomération, la société Voltalis propose aux habitants de bénéficier gratuitement de sa solution d'économies d'électricité. Installé rapidement, le boîtier permet de piloter la consommation des appareils les plus énergivores, radiateurs et chauffe-eaux électriques. Une application permet...

Mag2lyon numéro 163
Lire la vidéo
Lire la vidéo
Lire la vidéo

Derniers articles publiés

Enquêtes

Reportage Vin 31

Dossiers

Territoires

Environnement

Energie

Mobilité

Médiathèque

économie

économie durable

bioéconomie

économie circulaire

Construction et aménagement

Recherche

Bienvenue !

Connectez-vous à votre compte

Récupérez votre mot de passe

Veuillez entrer votre nom d'utilisateur ou votre adresse e-mail pour réinitialiser votre mot de passe.