Environnement

ERDF devient ENEDIS

Lors du salon des Maires, Philippe MONLOUBOU, président du Directoire du distributeur d’électricité, a rappelé le sens du changement de nom.

Le changement de nom a été décidé pour permettre au distributeur, filiale à 100% d’EDF,  de gagner en visibilité, de clarifier ses missions, comme le souhaitait la Commission de Régulation de l’Energie (CRE). Le nouveau nom permet de marquer pour le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité sa neutralité et son indépendance par rapport au  fournisseur  qu’est EDF SA. Le changement de nom qui aurait couté selon certains syndicats 300 millions d’euros aurait couté dix fois moins selon  l’entreprise elle-même.

Philippe MONLOUBOU a souligné : « Ce changement de nom intervient à un moment décisif dans la vie de notre entreprise. Bien plus qu’une nouvelle page de notre histoire, ce nouveau nom est un réel engagement sur l’avenir. Depuis plusieurs années, nous préparons partout en France les réseaux du futur et imaginons les contours de la ville intelligente, au service des consommateurs et des territoires.

Enedis (39 000 salariés et les 35 millions de clients, 3 milliards d’euros investis par an entend être le moteur de la modernisation et de la numérisation du réseau: compteur Linky, mais aussi développement du véhicule électrique  7 millions de bornes de recharge prévues.

VOIR AUSSI