Environnement

Lyon,Portes de l’Isère,Saint Etienne: fédérer les agglomérations pour coordonner sans imposer

La vision métropolitaine est indispensable dans le monde actuel. C’est ce qui ressort d’une rencontre organisée le 6 mars par nos confrères de Prospective Rhône-Alpes à l’Ecole Normale Supérieur de Lettres et de Sciences Humaines, avec la participation de Michel Lussault, géographe et président de l’Université de Lyon, Alain Cottalorda président de la Communauté d’Agglomération des Portes de l’Isère ,Gérard Collomb, président du Grand Lyon, Maurice Vincent président de Saint Etienne Métropole et Olivier Faron, directeur de l’ENS LSH. L’échange était animé par Daniel Navrot, directeur de Prospective Rhône-Alpes.



Les intervenants on été d’accord pour dire que le récent rapport Balladur a incomplètement posé le problème de l’organisation des compétences entre collectivités. Il faut faire émerger des métropoles. Mais il ne faut pas limiter leur nombre, et ne pas exclure des agglomérations comme Saint-Etienne et Grenoble qui dépassent le seuil des 400 000 habitants. Il ne faut pas non plus avoir une vision trop centralisatrice. Les communautés urbaines, sont des échelons de gestion. Celle de Lyon en est une. Saint Etienne pourrait en être une. Pour les réunir, il faut non pas un échelon de gestion, mais un échelon de coordination capable de dégager cohérence,efficacité,économies.


Interterritoriaiité


Les métropoles doivent organiser l’interterritorialité. Mais cette interterritorialité ne doit pas être, a dit en substance Gérard Collomb, ni trop molle, ni trop rigide, en intégrant comme c’est le cas de la Région Urbaine de Lyon, de forme associative, par exemple des départements.


Pour Alain Cottalorda, il ne faut avancer dans une démarche autre que fédérative. Le président de la CAPI demande comment passer du stade de territoires partenaires à des liens plus avancés. Gérard Collomb voit plusieurs domaines dans lesquels les coopérations pourraient être poussées : l’économie avec la compétitivité des entreprises, l’Université, la planification territoriale, avec non pas la construction continue mais la construction de la ville sur la ville, pour préserver des espaces naturels et agricoles. Le troisième domaine, ce sont les transports, et le quatrième la culture.



La solution pour trouver une plus grande coordination sera de procéder par étapes. Gérard Collomb, Maurice Vincent, Alain Cottalorda ne veulent brusquer personne. Les trois communautés devraient d’abord ouvrir la voie entre elles, pour inciter Roanne et Bourg en Bresse à se rapprocher, et même ouvrir la porte au Pays Viennois avec lequel des contacts existent.


michel.deprost@enviscope.com


Pour se procurer ce numéro 932-933 de Prospective Rhône-Alpes Méditerranée s’dresser à Prospective, Editions IRES, 2 place de la Bourse 69002 Lyon. Téléphone 04 78 37 25 99


Ou i.r.e.s@wanadoo.fr ou www.informations-politiques.com


VOIR AUSSI