Énergie

Forum Industriel de la Récupération d’Energie du CETIAT : pas de petites économies

Le CETIAT organisait ce jeudi le cinquième Forum Industriel de la Récupération d’Energie. Une centaine de participants de toute la France ont montré l’intérêt de l’industrie pour les performances énergétiques.

Même si le prix du pétrole baisse momentanément, l’énergie demeure une préoccupation pour l’industrie. Pour les industries électro intensives ou gazo-intensives, pour les grands groupes (chimie, sidérurgie,) comme pour les entreprises de divers secteur.

Cette préoccupation de fond explique l’intérêt des industriels pour le Forum Industriel de la Récupération d’Energie (FIRE) dont la quatrième édition était organisée par le CETIAT à Villeurbanne.

La récupération d’énergie peut prendre place à des points divers du process industriel, pendant la production même, ou à l’aval de la production.  Les présentations ont montré plusieurs approches techniques, plus sources de récupération: récupération d’énergie sur l’air extrait de sécheurs,  récupération de la chaleur produite par des équipements comme des groupes électrogènes,  récupération de chaleur sur des groupes frigorifiques. La difficulté peut résider dans les températures trop faibles ou dans les trop petites quantités d’énergie, qui imposent des limites aux investissements.

La récupération de l’énergie suppose des innovations à des niveaux divers, pour des composants, pour des équipements nouveaux, pour des outils de mesure. Elle suppose aussi de réfléchir à des solutions de stockage, mais aussi de valorisation, sur les sites industriels eux-mêmes, dans des entreprises proches, voir sur des territoires plus large, dans le cadre d’une véritable approche d’écologie industrielle et territoriale.

 

VOIR AUSSI