Actualités

Grand Stade : L’OL ne pourra pas payer selon Déplacements Citoyens

 Alors que le projet de Grand Stade de l’Olympique Lyonnais à Décines 

         L’OL vient d’annoncer pour 2012/2013 une lourd déficit (20 millions) pour la quatrième année consécutive, malgré la vente de plusieurs joueurs confirmés pour un total de 36,2 millions.

         Ses pertes cumulées atteignent 111 millions d’euros en 4 ans. Et tout laisse prévoir que 2013/2014 sera encore fortement déficitaire.

         L’OL est victime sur le plan sportif et financier de son ambition de devenir propriétaire  d’ un grand stade, comme le sont le Real de Madrid, le Barça ou le Bayern de Munich. Ambition inadaptée à notre ville,  avec un modèle économique voué à l’échec.

        Pour sortir par le haut de la situation dans laquelle  le projet de Décines se trouve, la seule issue crédible est de se tourner vers le stade de Gerland.

             Après les lourdes pertes enregistrées en 2009/2010 (35 millions d’euros) en 2010/2011 (28 millions) et en 2011/2012 (28 millions) le groupe OL vient d’officialiser ce jour une perte de  20 millions pour 2012/2013. La vente de plusieurs  joueurs confirmés, pour un total de 36,2 millions, n’a pas suffi à compenser l’absence de participation à la Champion’s Ligue.

             Ses quatre dernières années se traduisent ainsi par le chiffre astronomique de 111  millions de déficit cumulé. Et ceci, malgré ses participations à la Coupe d’Europe des champions (trois années sur quatre)

            Le club  avait de loin les meilleurs résultats financiers des clubs français jusqu’en 2008. Depuis 2009, il détient haut la main la médaille d’or des déficits. Et tout laisse prévoir que 2013/2014 se traduira encore par un résultat fortement déficitaire, sauf si le club continue à vendre ses meilleurs joueurs.

             Dans cette situation,  l’OL est toujours dans l’incapacité de présenter le moindre plan de remboursement pour les 248,5 millions  qu’il a annoncé fin juillet vouloir emprunter pour construire  son stade. A des conditions invraisemblables : sur une durée de seulement 7 ans ….. et à un taux moyen prohibitif de 7,2 %.

            L’OL est victime sur les plans sportif et financier de son ambition  de devenir propriétaire d’un grand stade, comme le sont le Real de Madrid, le Barça ou le Bayern de Munich. Ambition inadaptée à notre ville, avec un modèle économique voué à l’échec

            Avec de nombreuses autres associations, Déplacements Citoyens dénonce depuis plus de cinq ans  l’aberration d’un deuxième grand stade dans notre agglomération, dans un lieu très excentré, dépourvu de métro et d’autoroute à grande capacité.

            Elle dénonce aussi  le gaspillage insensé d’argent public qui lui serait associé :  400  millions  si l’on chiffre correctement les engagements pris en 2008 par les partenaires publics du projet, auxquels seraient à rajouter la garantie de 40 millions, quasiment à fonds perdus, votée par le Conseil  Général du Rhône en juillet, et les 32 millions de prêts qui pourraient être consentis par la Caisse des Dépôts.

             Elle rappelle que le stade de Gerland, propriété de la Ville de Lyon, est incomparablement mieux placé dans notre ville que Décines,  et qu’il peut être rénové 

            Si les décideurs publics,  le Maire de Lyon et le premier vice-président du  Conseil Général en tête,  veulent sortir par le haut de l’impasse dans laquelle ils se sont engagés en 2008,  c’est vers le stade historique de Gerland qu’ils doivent se tourner. 

 

VOIR AUSSI