Environnement

Gras, Président des Groupements de Sylviculteurs de l’Isère

Terminé les Années bonheur, ou tout allait lentement, nous prenions même le temps de vivre et de faire de temps en temps une partie de boules. Aujourd’hui, nous sommes poursuivis et rattrapés par la trépidation infernale et incessante de cette vie dite Moderne, Que tout nous indique comme inéducable (politique-médias-et bien d’autres organisations) avec toujours plus

  Vouloir mettre en exergue des avancées technologiques (chaufferies bois) même si cela semble utile, il  aurait fallu avant de construire, s’inquiéter de l’approvisionnement.

   Autre point en 2006 les Pouvoirs Publics font savoir qu’à partir de 2012 ils n’utiliseront que du bois P E F Cour la nouvelle construction. Une campagne intensive est menée auprès des propriétaires pour l’adhésion à P E F C. Mais  la prise de conscience est longue à venir, chacun disant que leurs bois s’étaient toujours vendus

L’utilisation de nos bois en bois d’œuvre tarde aussi à être reconnu. Les bureaux d’études, les architectes eurent

Aussi n’étant pas certain de la bonne résistance mécanique de nos bois, continuent à nous préférer ceux d’Autriche-d ‘Allemagne – De RUSSIE ou là la résistance mécanique est connue.

  Aussi sur plusieurs secteurs de l’ISERE des études sont en cours pour donner cette résistance mécaniqu Certains politiques  ainsi que des acteurs comme le C R P F R A par la voix de son Directeur décrient ses

Etudes. Il en est de même de la traçabilité pourtant aujourd’hui réclamée par l’AVAL  (distribution  par les

 Grandes surfaces.

-Ce qui freine, ce ne sont pas les P.F/P. mais la 1iere et 2 IIème transformations qui ne sont pas ou ne peut pas ’équiper. Les petites scieries qu’en t-a elles vus le coût ne peuvent y prétendre.

-Plus grave le déficit de la balance commerciale  engendrée par la filière bois serait de plus de 6 milliard d’euros. Nous ne sortons ‘ d’après les études moins de bois chaque année que la forêt n’en généré. Nous importons du bois en particulier des résineux !!! Les ventes groupées de 2012 ont  été un véritable  fiasco (pourtant  tous les bois proposés étaient P E F C.

’où notre détermination à connaître et à faire connaître la résistance mécanique de nos bois et dans un deuxième temps sa traçabilité.

 Deuxième sujet très important l’assurance de nos, de vos forêts. 2012 a été une année de fort coup de vent et le résultat ne sait pas fait attendre. D’innombrables arbres déracinés, jetés à terre, sur les routes, chemins etc.  Provoquant  des dégâts matériel à des tiers, d’un montant important.

Vous pouvez, vous devez vous couvrir  afin de vous éviter  des débours plus qu’important. L’U G D F I à contracté une Police d’Assurance couvrant l’ensemble de ses risques pour une cotisation  Annuelle de 0,18 centimes l’hectare. Pour y souscrire, contacter les groupements de forestiers privés et vous aurez, une tranquillité d’esprit ainsi Que la tranquillité pécuniaire.

 AUTRE SUJET IMPORTANT Se faire représenter et défendre. Comme vous le savez, les groupements de Sylviculteurs forestiers privés sont soumis  aux règles de la Loi 1901 association. Et à ce titre, nous ne pouvons : ni nous représenté, ni nous défendre devant les Pouvoirs Publics, l’Etat L’EUROPE.Nous devons faire appel à un organisme du type loi 1884 (syndicat)Il agit pour nous comme un avocat et évidemment il ne vit pas d’amour ni d’eau fraîche, et pour le missionner , nous devons  lui verser  des cotisations.

 Dans les temps  actuels ou tout est polémiques  il est important d’avoir un syndicat, et la aussi vous pouvezY souscrire à partir des Groupements de Sylviculteurs

VOIR AUSSI