Infrastructures

CNR : une semaine de révision pour les écluses du Bas Rhône

La Compagnie Nationale du Rhône a réalisé en une semaine son programme annuel de maintenance des 14 écluses du Bas Rhône, à l’aval de Lyon, qui ont enregistré près de 95 000 éclusées, en hausse de 2%.
Le nombre des éclusées sur le Bas Rhône, à l'aval de Lyon a augmenté de 2% pour approcher 95 000 mouvements ( photo CNR)
Le nombre des éclusées sur le Bas Rhône, à l’aval de Lyon a augmenté de 2% pour approcher 95 000 mouvements ( photo CNR)

En 2014, près de 95 000 éclusages ont été effectués sur le Bas Rhône, dont 10 000 la nuit et le seuil des 200 000 passagers de paquebots de croisière a été franchi, confirmant la progression du tourisme fluvial. L’année 2014 a enregistré une hausse de près de 2% des éclusages de bateaux ce qui confirme l’augmentation de tous les trafics. En 2014, le trafic marchandises sur le Rhône a représenté  1,223 milliard de tonnes/ km transportées et 5,33 millions de tonnes 95 542 EVP Equivalent Vingt Pieds / conteneurs (+ 16%).

Les opérations qui se sont déroulé constitue une démarche préventive de fiabilisation du patrimoine fluvial et de modernisation technologique inscrite au Cahier des Charges de la CNR, concessionnaire du fleuve. La CNR est certifiée ISO 9001-Version 2000, renouvelée en 2012, pour sa gestion de la voie navigable.

La Compagnie Nationale du Rhône a interrompu la navigation pendant sept jours pour la  maintenance et des travaux d’expertise technique sur 14 écluses du Bas-Rhône qui ont été fermées depuis le 8 mars, 21 heures et le seront jusqu’ au lundi 16 mars, 5 heures. L’écluse de Port Saint Louis sera arrêtée du 22 au 30 mars. La navigation a été totalement interrompue. Les écluses de plaisance du Haut-Rhône, à Chautagne et Belley, seront fermées entre le 16 et le 27 mars.

Pour minimiser l’impact sur la navigation la CNR concentre chaque année ses interventions sur une dizaine de jours maximum et mobilise plus de 300 personnes (CNR et entreprises extérieures) sur les 14 écluses à grand gabarit du Bas-Rhône. En dehors de cette période, la CNR ne dispose que de 168 heures maximum par an d’arrêt pour travaux ou incident.

Les travaux ont concerné le génie civil, les équipements électromécaniques et le contrôle. Ils relèvent à la fois de travaux récurrents sur l’ensemble de l’écluses (vidange du sas, entretien et nettoyage) et de mainvantellerie notamment des portes (structure, galets, rails, prises d’eau, vannes, grilles, peinture…) ainsi que des opérations ponctuelles touchant au génie civil.

i

VOIR AUSSI