Énergie

La consommation d’électricité française baisse depuis 10 ans

En 2019, la consommation d’électricité française a atteint son plus bas niveau depuis 10 ans avec 473 TWh. La production d’électricité poursuit sa décarbonation avec un recul de 6 % d’émissions de CO2, malgré une baisse des productions d’origine hydraulique et nucléaire. Cette baisse s’explique par un net recul de la production à partir de combustible charbon ainsi que par une production d’électricité d’origine éolienne et solaire en hausse.

La consommation électrique des Français est en recul de 0,5 %, à son plus bas niveau depuis 10 ans. ©B.M.

Conformément aux prévisions de Réseau de Transport d’Electricité (RTE) présentées dans ses bilans prévisionnels, la consommation française d’électricité est stable ou en baisse depuis 2010. A 473 TWh en 2019, la consommation d’électricité française, corrigée de l’aléa météorologique, est en recul de -0,5 % et se situe à son plus bas niveau depuis 10 ans.

Ce recul s’explique par les efforts en matière d’efficacité énergétique et par la tertiarisation de l’économie. L’année 2019 a été également marquée par une baisse de la production d’électricité de 2 % par rapport à 2018, avec 537,7 TWh.

Cette baisse de la production a plusieurs causes. La production d’origine nucléaire a baissé de 3,5 % du fait d’une moins bonne disponibilité du parc, en raison de travaux, d’arrêts de tranche, de visites de contrôle. La production hydraulique a enregistré un recul bien plus sévère de 12,1 % en raison de conditions météorologiques défavorables. Enfin le recul de la production à partir de charbon a été -71,9 % en raison de la fermetures d’unité ou d’un moindre appel à cette source très émettrice de CO2.

 

VOIR AUSSI