Eau

Le niveau des nappes au 1er août hétérogène d’une région à l’autre.

La situation des nappes établie par le BRGM au 1er aout confirme la tendance observée durant le mois précédent. La période de bascule vers une baisse des niveaux a eu lieu en juillet, très tardivement, ce qui traduit une année assez exceptionnelle.
La recharge du printemps a été très bénéfique jusqu’en été et la baisse actuelle correspond à une situation très normal. Juillet a été marqué par des épisodes orageux sur une grande partie du pays avec dans les secteurs touchés, les cumuls de précipitation parfois importants..

Les niveaux de nappe à fin juillet sont en baisse pour 75%, stables pour 16% et en hausse pour les 9% restant. Le remplissage des aquifères reste très similaire à celui du mois précédent. Il affiche, pour 88% des valeurs égales ou supérieures à la normale. 10% des points suivis ont des niveaux inférieurs à la normale et que seuls 2% ont des niveaux très inférieurs à la normale.

Les nappes qui présentent les situations les plus favorables :

  • Les nappes des alluvions et cailloutis de Franche-Comté qui présentent des niveaux désormais stabilisés mais dont le taux de remplissage est, en juillet, très supérieur à la normale.
  • La nappe alluviale de la plaine d’Alsace qui présente des niveaux certes, désormais, en baisse en juillet mais dont le taux de remplissage est encore supérieur à la normale sur la plus grande partie de la région.
  • Les nappes alluviales de la Garonne qui ont connu des épisodes de recharge tardifs, jusqu’en juin, et qui présentent ainsi, d’amont en aval, des niveaux supérieurs à la normale. Si la stabilisation des niveaux et la baisse progressive des différents points de suivi sont désormais observables, la situation en ce milieu d’été est assez remarquable au regard des années passées.
  • La nappe des calcaires jurassiques du Berry, au sud du bassin parisien, qui présente encore, malgré la baisse qui se confirme, des niveaux supérieurs à la normale. La situation est très favorable pour cette période de l’année.
  • La nappe de la Beauce qui, à l’image de l’indicateur “Beauce Centrale”, présente des niveaux supérieurs à la normale. Les niveaux des différents points de suivi sont désormais stabilisés pour certains voire en baisse pour la majorité. La situation, favorable pour cette période de l’année, traduit le bon taux de recharge des mois passés.
  • Les aquifères alluviaux de l’Adour et du Gave de Pau, dans le bassin Adour-Garonne, qui présentent encore en juillet, à la faveur d’épisodes de recharge tardifs, des niveaux supérieurs à la normale. La situation du stock d’eau souterraine est très favorable et l’atteinte des basses eaux devrait être tardive.
  • L’aquifère de la craie dans le Nord-Pas-de-Calais qui présente, pour un grand nombre de points, des niveaux normaux voire supérieurs à la normale. La baisse des niveaux est certes généralisée mais ce phénomène est tout à fait normal pour cette période de l’année.
  • La nappe des calcaires du Sud de la Vendée qui présente fin juillet des niveaux majoritairement supérieurs à la normale. Ces niveaux se situent au-dessus des niveaux généralement constatés ces dernières années et la situation est ainsi très satisfaisante pour la saison.

VOIR AUSSI