Science

Le potentiel oxydant mis en cause dans la nocivité des particules fines

Le potentiel oxydant mis en cause dans la nocivité des particules fines

Il se pourrait que le potentiel oxydant des particules fines, autant que leur quantité, soit à l’origine de leur nocivité. C'est la conclusion d'études menées avec des chercheurs européens par des scientifiques de l’Institut suisse Paul Scherrer PSI.  Les chercheurs publient leurs résultats dans la revue spécialisée Nature.

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !

VOIR AUSSI