Bioéconomie

Les forêts du Département du Rhône

Ces travaux de reconstitution, aujourd’hui achevés, on fait l’objet d’une aide de l’État et

de l’Europe, pour un montant total d’environ 1 300 000 € représentant environ 75 % de

la dépense HT (montant total de 1 750 000 € HT).

Sur les 1 200 hectares de surfaces affectées et les 693 totalement détruits : 512

hectares ont été reconstitués, soit 42 % des surfaces affectées.

Sur les 512 hectares reconstitués, 386 hectares sont des résineux (3/4) et 126 hectares

sont des feuillus (1/4). Ce quart de feuillus implanté dans nos massifs (Avenas, Brou,

Pyramide, Cantinière, Pully, Longeval) est composé de hêtres, chênes, érables sycomore,

merisiers, châtaigniers, tilleuls, cormiers, alisiers blancs et aulnes glutineux. Ces trois

quarts de résineux sont principalement composés de douglas, mélèzes, pins laricio,

pins sylvestre.

Concernant les plantations de résineux, les actions sont différentes suivant les massifs :

  • · Pour le massif de Brou, 80 % des résineux sont des douglas.
  • · Pour les massifs Cantinière, Pyramide, Pully, Longeval, 43 % sont des douglas.
  • · Pour le massif d’Avenas, 60 % sont des douglas. Avenas est le seul massif à

avoir du sapin et de l’épicéa (8 %) et une surface d’un seul tenant de feuillus

(25 hectares) au lieu dit de Faudon.

Afin de permettre la résorption des enclaves dans nos massifs forestiers et d’assurer une

cohérence d’action, 25 acquisitions ont été faites depuis 10 ans pour un montant

de 145 176 €.

Prise en compte de la biodiversité

La prise en compte des enjeux paysagers et écologiques lors de reconstitution de la forêt

départementale a également conduit à ne pas conserver des espaces boisés sur certains

secteurs. Ces secteurs offrent de remarquables points de vue tout en contribuant à

améliorer la biodiversité des massifs.

Des landes et prairies ont ainsi été restaurées sur des sommets et lignes de crête des

massifs de Brou, de la Cantinière et de la Pyramide, couvrant une surface d’environ 19

hectares. Les prairies sommitales de la Cantinière ont fait l’objet d’un test d’entretien

combinant la fauche et le pâturage entre 2009 et 2011.

Après les avoir consulté lors de la définition des principes de reconstitution de la forêt

départementale, le Département poursuit son partenariat avec les principales

associations naturalistes rhodaniennes (FRAPNA-Rhône, fédération des chasseurs…) pour

la gestion des forêts départementales au travers des conventions-cadres les associant.

Ces sollicitations se traduisent par la réalisation d’inventaires ou suivis

écologiques (mares, végétation des landes, chauves-souris) ou des échanges techniques

avec l’ONF sur la prise d’enjeux particuliers (mares, zones humides, landes…).

VOIR AUSSI