Bioéconomie

Michel Dantin (Parlement européen) : l’Europe doit avoir une politique globale de la montagne

Michel Dantin, député européen, a proposé un avis sur la politique de cohésion en zones de montagne, voté ce mercredi en commission de l’Agriculture du Parlement européen. Pour le parlementaire, l’Europe manque encore d’une approche globale de la montagne.

Michel Dantin rappelait au moment de son élection que "Le bassin Rhône-Méditerranée est l’un des bassins français les plus affectés par le réchauffement climatique." (Photo DR)
Michel Dantin : “l’Europe n’a pas d’approche globale de la montagne” (Photo DR)

« Le développement économique et social et le maintien de la production agricole dans les zones de montagne en Europe est un enjeu essentiel. Toutefois, force est de constater qu’en dépit des mesures et aides sectorielles, il n’existe pas de véritable approche européenne de la montagne » a déclaré Michel Dantin, à la suite du vote de son avis sur la politique de cohésion en zones de montagne, ce mercredi en commission de l’Agriculture du Parlement européen.

Cet avis liste les mesures existantes au sein de la politique agricole commune pour appuyer le développement agricole et rural dans les zones de montagnes. Ce texte contient également des propositions concrètes en faveur du renforcement de la compétitivité des exploitations, de la diversification et la complémentarité des activités économiques.

« Les zones de montagne en Europe font face à des défis économiques et sociaux, un manque d’infrastructures, un risque de dépeuplement et d’absence de renouvellement de génération. La situation est d’autant plus difficile dans un contexte de marché et de prix volatiles, d’augmentation des coûts de production et de fin des quotas laitiers », a ajouté le député européen.

« Il est urgent que la Commission européenne propose, dans le cadre de la réforme de la politique de cohésion, une définition européenne opérationnelle des zones de montagne. Par ailleurs, je propose de transposer au niveau européen, la politique française des massifs consacrée par la loi Montagne de 1985. En ce sens, je trouve que l’initiative de stratégie macro-régionale alpine, qui met autour de la table des autorités publiques, des agriculteurs et des acteurs économiques et de la société civile est intéressante et devrait être concrétisée », a conclu Michel Dantin.

VOIR AUSSI