Science

Nobel de Médecine partagé pour Jules Hoffmann de l’Université de Strasbourg

 

Le système immunitaire permet à l’organisme de se défendre en libérant des anticorps et des cellules tueuses en réponse à des virus ou des bactéries.Le système immunitaire inné peut détruire des micro-organismes infectieux et provoquer une inflammation qui contribue à bloquer l’attaque avant l’apparition d’anti-corps. Si cette première défense ne suffit pas le système immunitaire adaptatif entre en jeu. Ce système fonctionne dans le temps et permet à l’organisme de conserver la mémoire d’aggressions passées et d’y réagir. Les recherches récompensées ouvrent la voie à des médicaments et vaccins permettant de combattre des déficiences immunitaires comme l’asthme, la polyarthrite rhumatoïde et la maladie de Crohn.
Jules Hoffmann a découvert en 1996 la façon dont les drosophiles (ou mouches du vinaigre) combattent les infections. Beutler a établi en 1998 le lien entre la façon dont se défendent les drosophiles et les mammifères. M. Steinman avait découvert en 1973 “les cellules dendritiques du système immunitaire et leur capacité unique à activer et réguler l’immunité adaptative, dernière étape de la réponse immunitaire de l’organisme au cours de laquelle les micro-organismes sont évacués du corps”, explique le comité.
Jules Hoffmann, né à Echternach (Luxembourg) en 1941, a obtenu son doctorat de médecine à l’Université de Strasbourg (France) en 1969. Après quelques années à l’Université de Marbourg (Allemagne), il est entré au CNRS en 1964 et il a dirigé le laboratoire « Réponse immunitaire et développement chez les insectes » installé à l’Institut de biologie moléculaire et cellulaire du CNRS à Strasbourg où il poursuit ses travaux avec ses collaborateurs. En 2007-2008, il a présidé l’Académie nationale française des sciences.Jules Hoffmann avait obtenu la médaille d’or du CNRS.
Le prix Nobel de Médecine est doté de 10 millions de couronnes (1,08 million d’euros), la moitié à se partager entre MM. Beutler et Hoffmann, l’autre moitié pour M. Steinman.

VOIR AUSSI