Énergie

Nucléaire : le maire de Saint-Etienne précise sa position

A l’occasion de la signature du contrat de performance énergétique du musée d’art moderne de Saint-Etienne (lire par ailleurs), le maire PS de Saint-Etienne et président de la communauté d’agglomération de Saint-Etienne Métropole a souhaité préciser la position qu’il avait exprimée il y a quelques jours concernant l’influence de l’accident de Fukushima sur le nucléaire français et que nous avions publiée sur notre site sous le titre “le maire de Saint-Etienne pour une sortie progressive du nucléaire et favorable à l’éolien” .

 

L’édile stéphanois précise en fait qu’il n’est pas favorable à une sortie totale du nucléaire en France, mais que “dans le futur, il faudra inévitablement beaucoup plus diversifier nos sources d’énergies, faire progresser plus vite les énergies renouvelables, et arriver d’ici 20 à 30 ans à un nouvel équilibre où le nucléaire sera beaucoup moins important”. Maurice Vincent se dit donc favorable à une accélération de l’éolien, mais aussi du photovoltaïque, et des autres énergies renouvelables, ainsi qu’aux économies d’énergies qu’il juge primordiales. Mais abandonner totalement le nucléaire serait selon lui, “irréaliste en France” : ” Ne pas remplacer toutes les centrales en fin de vie, oui. Imaginer le zéro nucléaire d’ici 20 à 30 ans, non.”

 

VOIR AUSSI