Science

Objets de la nouvelle France industrielle: deux entreprises grenobloises en avant

Les « objets de la nouvelle France industrielle » lancés par le Ministère du redressement productif,  fêtent cette semaine leur premier anniversaire en mettant une nouvelle fois Grenoble et l’Isère en avant avec les innovations de plusieurs entreprises.

La société Ryb par exemple développe une technologie baptisée Eliot (pour « Equipement pour la localisation et l’identification d’ouvrages en terre »), un système de détection intelligente des ouvrages enterrés permettant de repérer les tuyaux de canalisations depuis la surface et ainsi de faciliter notamment les interventions de maintenance.
Le groupe BIC de son côté, développe depuis 2004 avec le CEA Grenoble un chargeur portable à pile hydrogène, destiné à recharger les appareils électroniques sans prise murale. Une ligne pilote sera lancée à Grenoble dans l’optique d’une industrialisation future de cette innovation.
D’autres entreprises grenobloises ont été distinguées dans le même cadre en 2013 : Kalray, spécialisée dans l’électronique embarquée, et Ethera, qui développe des solutions de mesures hautes-performances des polluants chimiques de l’air intérieur.
Michel Destot, député maire de Grenoble, se dit ”  convaincu que la réindustrialisation de notre pays et le retour à la croissance passent aussi par l’innovation, je me suis toujours attaché à promouvoir cette dynamique à Grenoble. Je me réjouis donc de l’obtention de ces nouvelles distinctions, venant une nouvelle fois confirmer le dynamisme et la performance de l’écosystème que nous avons su créer collectivement depuis 1995, porteur d’innovation et d’emplois pour tous les Grenoblois.”

VOIR AUSSI