Énergie

Performance énergétique: l’Etat veut donner l’exemple

C’est une nouvelle étape de la transition écologique engagée par l’Etat qui s’est matérialisée ce mercredi 27 mars à Lyon, par la signature de deux contrats de performance écologique (CPE): l’un avec Cofely Services et l’autre avec GDF Suez Energie France. L’objectif visé est une nette réduction des consommations d’énergie et de l’empreinte environnementale des bâtiments appartenant à l’Etat.

Quatre sites sont concernés par ces CPE dans le Rhône et en Haute-Savoie: le palais de justice de Villefranche-sur-Saône, la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE) de Villeurbanne, le commissariat de police d’Oullins et la Cité administrative d’Etat d’Annecy.

Vers une gestion plus rationnelle

Sur le site d’Annecy, par exemple, l’accent sera mis particulièrement sur une gestion rationnelle des équipements et du bâtiment, y compris la fourniture d’énergie au gaz naturel. Des pompes de chauffage à vitesse variable, permettant de réduire la consommation d’électricité, seront installées. Un outil de supervision du site à distance sera mis en place. L’ensemble du bâtiment sera équipé d’un éclairage à basse consommation.

A terme, le but est de réduire de 21% les consommations d’énergie et d’autant les émissions de gaz à effet de serre de ces différents bâtiments.

Une démarche globale d’amélioration a été proposée par Cofely Services, qui a déjà à son actif une quinzaine de CPE. Celle-ci passe par l’amélioration des équipements thermiques, frigorifiques et électriques. Une trentaine d’actions sont prévues parmi lesquelles le remplacement d’anciennes chaudières par des chaudières à haute performance, la rénovation des éclairages, la modulation de la vitesse des centrales d’air en fonction des taux de CO2…etc. Pour rappel, le secteur du bâtiment est un gros consommateur d’énergie en France (43%). En outre,  il génère 23% des émissions de gaz à effet de serre.

VOIR AUSSI