Actualités

27 avril, rencontre sur les perturbateurs hormonaux avec l’Association Mille et Une Sciences

Les perturbateurs endocriniens sont potentiellement disséminés dans le sol, l’eau, l’air ou l’alimentation, les identifier n’est pas chose facile et les conséquences de leur propagation ne sont pas toutes démontrées. Ces dernières ne sont pas anodines : ces substances peuvent notamment entraîner des malformations ou des perturbations du système reproducteur humain et animal. Mais quels produits sont connus ou soupçonnés ? Pour quels effets ?
Mille et une sciences invite à faire le point sur l’état des connaissances et à échanger en présence de spécialistes. Au banc des accusés se côtoient notamment pesticides, matières plastiques, PCB et autres produits chimiques, hormones naturelles ou de synthèses et même certaines plantes. Le nombre de substances à tester peut impressionner. On ne dispose encore que de connaissances fragmentaires ou insuffisantes sur la façon dont différentes substances présentes dans l’air, l’eau, la nourriture ou les produits de consommation courante se combinent et agissent sur la santé. Certaines pistes sont clairement évoquées.
Parmi les troubles de la reproduction, on compte la baisse de la qualité du sperme, des malformations du système reproducteur, l’inversement du “sex-ratio” (naissance d’un plus grand nombre de filles que de garçons dans les populations exposées à certaines de ces substances), mais aussi des troubles de la maturation sexuelle, ou encore l’augmentation de la fréquence de certaines tumeurs cancéreuses. La fonction thyroïdienne peut être perturbée, créant des altérations notoires de la croissance et du développement. Le système immunitaire peut être déréglé. Et des troubles du comportement peuvent parfois subvenir.
INTERVENANTS (Sous réserve de confirmation)
-Cécile Cren, Chargée de recherches, Service Central d’Analyse, CNRS ;
-Jeanne Garric, Directeur de recherches, laboratoire d’Exco-Toxicologie, Cemagref ;
-Jean-François Guérin, Professeur de médecine, Hôpital Femme Mère Enfant ;
– Michel Pugeat, Professeur d’endocrinologie, Université Claude Bernard
Le débat sera animé par Sébastien Buthion et Marie-Françoise Villard, membres de Mille et une sciences.

VOIR AUSSI