Pollution dans la Vallée de l’Arve : 14 habitants saisissent la justice contre l’Etat

Quatorze habitants de la vallée de l’Arve ont saisi mercredi la justice administrative pour faire condamner l’Etat pour “carence fautive”.

Au pied du Mont-Blanc, la vallée de l’Arve est l’une des plus polluées de France. Exaspérés pas les effets nocifs sur la santé de cette pollution chronique,  quatorze habitants ont saisi il y a une semaine la justice administrative afin de faire condamner l’Etat pour “carence fautive”.

Cette démarche, rappelle sur son site le Comité pour la Transalpine,  s’ajoute à plus de 500 plaintes contre X pour “mise en danger de la vie d’autrui” déposées depuis février 2018 par des habitants du territoire.

La Région Auvergne-Rhône-Alpes a annoncé soutenir cette démarche qui répond, selon elle ”  à l’absence totale d’implication de l’Etat aux côtés des collectivités qui se sont, elles, engagées.” Les activités industrielles, le chauffage individuel au bois dans de mauvaises conditions. et le trafic routier sont à l’origine de la pollution.

Des efforts ont été réalisés par l’industrie, avec l’aide de l’Etat, et d’autres actions ont été engagées pour le remplacement des chauffages au bois défectueux. Les collectivités sont engagées dans ces actions.

Mais elles ne peuvent rien en matière de transport et de trafic routier. Chaque jour, rappelle le Comité pour la Transalpine,  des files de poids lourds franchissent les Alpes et la frontière franco-italienne dans les tunnels du Mont-Blanc en remontant la vallée de l’Arve.  Le trafic est reparti fortement et durablement à la hausse : + 12%, soit 150 000 véhicules supplémentaires, depuis 2014 dans les Alpes du nord pour les axes menant ou venant des tunnels du Mont Blanc et du Fréjus.

VOIR AUSSI