Construction et aménagement

Pour DRAGON, les roches excavées ne sont pas des déchets

Pour DRAGON, les roches excavées ne sont pas des déchets

Le programme européen DRAGON cherche à faire des roches excavées des matériaux réutilisables.

Le creusement de tunnels et d’ouvrages souterrains, génère des dizaines de millions de tonnes de roches excavées.  Ces roches pour le moment représentent des matériaux qui sont des déchets. Les maitres d’ouvrages et les maitres d’oeuvre doivent trouver des solutions pour stocker ces montagnes de roches, aussi près que possible du lieu d’extraction.

C’est évidemment difficile, d’autant plus que les techniques permettent de creuser des tunnels de plus en plus longs, qui produisent de plus en plus de matières excavées. C’est le cas des tunnels du Lötschberg et du Gothard en Suisse, du tunnel du Brenner entre l’Autriche et l’Italie, du tunnel de la Transalpine, entre la France et l’Italie.

Les roches excavées, dans l’Union européenne, sont considérées comme des déchets et ne peuvent pas être transportées et entreposées n’importe où. En Suisse, l’approche est plus pragmatique, mais le problème reste difficile à régler.

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !

VOIR AUSSI