Puy-de-Dôme

Puy de Dôme-Haute Loire: Vernéa, unité de valorisation pour 650 000 tonnes de déchets

Laurent BATTUT, président du VALTOM , Syndicat pour la valorisation et le traitement des déchets ménagers du Puy-de-Dôme et du nord de la Haute-Loire  et Christophe CROS, Directeur Général de SITA FRANCE, ont inauguré le 13 décembre, la  mise en service de Vernéa,  pôle multifilières de valorisation des déchets ménagers et assimilés du Puy-de-Dôme et du nord de la Haute-Loire.

La nouvelle unité, l’une des plus importantes en France, permettra chaque année la valorisation énergétique et biologique des 230 000 tonnes de déchets collectés auprès des 650 000 habitants du territoire.

Confié pour 20 ans à SITA par le VALTOM  ce pôle multifilières permettra chaque année d’éclairer 70 000 habitants et de produire 6 500 tonnes de compost certifié, portant le taux de valorisation des déchets du territoire de 35 à 70%.

Vernéa assurera une valorisation optimale des déchets du territoire grâce à trois dispositifs. Une unité de tri mécanique  des déchets ménagers acheminera les différents types de déchets vers leurs filières de valorisation respectives. Une unité de valorisation biologique transformera les déchets verts et les biodéchets en compost certifié. Associée à une installation de méthanisation, elle produira du biogaz. Une unité de valorisation énergétique qui produira de l’électricité à partir des déchets à fort pouvoir calorifique et permettra au site de couvrir l’intégralité de sa consommation énergétique.

Installation Classée pour la Protection de l’Environnement (ICPE) , le site bénéficie d’un contrôle continu de ses rejets atmosphériques et d’analyses périodiques du milieu naturel environnant, l’ensemble des résultats étant supervisé par la DREAL2 et mis à disposition du public sur www.vernea.fr.

SITA, exploite en France  37 unités de valorisation énergétique pour accompagner ses clients collectivités et entreprises dans leur transition énergétique. En 2012, SITA  produit plus de 2 millions MWh de chaleur pour chauffer l’équivalent de 368 000 habitants, et plus de 1,5 million MWh d’électricité pour éclairer l’équivalent de 620 000 habitants.

VOIR AUSSI