Saint-Gobain Habitat : quelles solutions pour bien construire ?

Saint-Gobain Habitat, organisait à la Cité de l’Environnement à Saint-Priest une réunion sur le thème « Economie circulaire, E+C-, recyclage, ACV/FDES, 100 % local, impacts carbone et environnementaux limités, labels”.

Plus de cent soixante professionnels du bâtiment ont répondu le 17 avril à l’invitation de Saint-Gobain Habitat pour une réunion d’information sur les concepts, normes, labels et tendance qui se multiplient depuis quelques années dans le secteur du bâtiment. Mickael de Chalendar, en charge de la représentation de Saint-Gobain Habitat pour l’Est de la France a animé la rencontre dense au cours de laquelle exposés techniques et échanges avec l’auditoire se sont succédés à un rythme soutenu.

Le bâtiment est un des secteurs les plus consommateurs d’énergie aussi bien pendant la phase construction que pendant la phase usage. C’est un des plus gros émetteurs de CO2. Depuis plus de quinze ans la chasse est faite au gaspillage et l’objectif est de réaliser à tous prix des économies d’énergie.

La Réglementation thermique 2012 a permis de faire des pas, et la RT 2020 permettra d’en réaliser d’autres. Mais cette masse d’informations, de prescription d’obligations pose aussi une série de problèmes. D’abord, les réglementations et autres textes finissent par former un ensemble complexe dans lequel il est difficile de se retrouver. Les grandes entreprises  suivent le mouvement comme les professionnels spécialisés. Mais la petite entreprise qui emploie peu de compagnons peine souvent à intégrer ces contraintes.

Deuxième point, ces contraintes ont des coûts pour l’entreprise comme pour le maître d’ouvrage. Formation,  coût d’apprentissage de la mise en œuvre, garanties, là encore les plus petites entreprises peuvent se trouver en difficulté. Troisième point, plusieurs années après on s’aperçoit que certains principes ont eu des effets négatifs imprévus. On savait que l’isolation totale, l’étanchéité absolue, avaient des conséquences sur la qualité de l’air intérieur. L’étanchéité totale peut avoir des effets négatifs sur les ouvrages, par exemple sur les charpentes.

Enfin, le secteur du bâtiment n’échappe pas à des modes, à des informations approximatives, à des tendances qui sèment le trouble chez les professionnels. Faut-il s’approvisionner en circuit court ? Faut-t-il privilégier le bio-sourcé ?  Tout doit donc être soumis à discussions, à témoignages, à retour d’expérience, à évaluation, à critique.

Lors de cette rencontre, Jérôme Gatier, Directeur du Plan Bâtiment Durable, a fait le point sur cette initiative publique. Hakim Hamadou, Responsable Efficacité énergétique «bâtiment», Ademe Auvergne-Rhône-Alpes a présenté la démarché E+C- en Auvergne-Rhône-Alpes, avec 30 bâtiments en cours d’expérimentation.

Nicolas Incarnato, Directeur Développement Durable PPC et Directeur de l’activité Recyclage Placo, a donné la vision de l’habitat durable de Saint-Gobain. Il a présenté un focus sur le recyclage des matériaux , sur le Placo Recycl, mais aussi sur la laine de verre. Anne-Sophie Perrissin-Fabert, Directrice de l’alliance HQE-G, a insisté sur la nécessité d’embarquer la  “qualité de vie avec la transition énergétique et environnementale” dans la Démarche HQE, pour que les critères techniques indispensables, ne soient pas rejetés par les occupants.

 

 

VOIR AUSSI