Bioéconomie

Stéphane Joandel : l’élevage des ruminants est nécessaire

Stéphane Joandel, président de la commission laitière de la Fédération Régionale des Syndicats d’Exploitant agricoles d’Auvergne-Rhône-Alpes, l’élevage de ruminants est nécessaire  à l’entretien des sols,

   ”  L’agriculture est souvent mise en cause, attaquée,  mais elle a évolué et évolue encore. L’élevage bovin, de ruminants est particulièrement mis en cause, avec la production de viande, mais l’élevage des ruminants est nécessaire , notamment pour la fertilisation des sols. ” estime en substance Stéphane Joandel, éleveur de bovins dans les Monts du Forez, dans la Loire, président de la commission laitière de la Fédération régionale des Syndicats d’Exploitants Agricole d’Auvergne-Rhône-Alpes.

L’élevage est soumis à plusieurs critiques   : responsabilité de l’élevage des ruminants dans l’émission de gaz à effet de serre, condition animale, consommation de viande remise en cause pour des raisons sanitaires et environnementales. Mais pour Stéphane Joandel, si les questions sont légitimes, il est important de ne pas aborder le dossier sous un angle étroit, en partant de présupposés comportant une part trop large d’idéologie. La consommation de viande est utile sur le plan sanitaire.

La production de viande de synthèse a-t-elle de l’avenir, justifie-t-elle la lutte contre l’élevage ?  Pour Stéphane Joandel, si les questions doivent être étudiées, la production alimentaire ne doit pas couper le lien avec la terre. Les enjeux de l’élevage, et ceux de l’agriculture, sont essentiels dans le cadre du changement climatique qui entraine sécheresse et  tempêtes, et orages, pluies diluviennes. Comme le souligne la FAO, Organisation des Nations Unies pour l’Agriculture et l’Alimentation, les enjeux agricoles concernent  des centaines de millions de personnes, qui vivent de la terre, notamment en Afrique.

Partout, l’agriculture doit être soutenue, notamment par des investissements dans des infrastructures  qui lui permettent de résister aux aléas. En Franc et dans la région, l’agriculture a besoin de moyens pour mieux utiliser l’eau, mais aussi pour stocker cette dernière lorsque qu’elle tombe en excès, pour prévenir l’impact des sécheresses. L’autonomie alimentaire est à ce prix.

VOIR AUSSI