Environnement

Sybille Desclozeaux ( MEDEF) sera élue ce mardi présidente du CESER Rhône-Alpes

Le Conseil économique social et environnemental régional  (CESER) de Rhône-Alpes aura cet automne une nouvelle présidente, en la personne de Sybille Desclozeaux, membre du MEDEF. La nouvelle équipe dirigeante du CESER  pourrait comporter trois vice-présidents, avec un représentant chacun des trois collèges.

Les négociations ont avancé dans l’atmosphère feutrée du CESER qui se réunit à l’Hotel de Région. Finalement c’est une candidate favorite depuis longtemps, qui sera élue Présidente du CESER le 12 octobre au terme d’un processus de renouvellement discret, en voie d’achèvement.

Cent vingt deux membres

Le CESER compte aujourd’hui  122 membres  désignés par des organisations sociales et professionnelles, par des assocoiations et des institutions d’enseignement et de recherche. La moyenne d’âge est élevée, ce qui donne du CESER l’image d’une institution où des vétérans de l’action syndicale, professionnelle, associative apportent leurs compétences, leur ” sagesse” et trouvent une onction de reconnaissance.

La moitié des conseillers devraient être renouvelée. Certains anciens quitteront le Conseil. Le renouvellement sera l’occasion d’évolution avec par exemple un siège de plus pour la FRAPNA, qui aura autant de sièges que le monde agricole. Pour certains, la question de représentativité restera en grande partie entière  pour cette association qui dépend pour son  pour son financement plus des collectivités que de ses adhérents.

Un âge moyen élevé

Ce type de question ne sera pas débattu. De même que ne sera pas débattue la question de l’âge des conseillers. Une unanimité existe sur le fait que l’âge serait un critère d’expertise.

Le dossier sera peut être ouvert, par la nouvelle présidente. L”élection de Sybille Desclozeaux est l’aboutissement de la volonté ferme du MEDEF qui tient à conserver les rênes de ce « think tank »  ( lieu de réflexion) seul capable de nuancer les positions du Conseil Régional.

Sybille Desclozeaux, devrait être entourée de trois vice-présidents. L’un représentera le groupe 1 des employeurs. Ce pourrait être Béchir CHEBBAH qui porterait les couleurs du monde des petites entreprises. Béchir CHEBBAH est actuellement conseiller, désigné par accord entre l’Union nationale  des professions  libérales  (U.N.A.P.L.)  Rhône­ Alpes et la Chambre régionale des professions libérales Rhône-Alpes.

Difficile accord entre organisations de salariés

Les organisations syndicats de salariés, devait avoir un représentant, soit issu de la CFDT, soit issu de Force Ouvrière. La présidence du CES, assurée par un membre du MEDEF a été équlibrée par une vice-présidence assurée par un représentant de la CFDT, organisation de revendication, de dialogue et d’innovation. Le vice président sortant était Michel WEIL, qui un temps envisageait de briguer la présidence. Il pourrait être vice-président, à moins que ce poste revienne à Eric Blachon, Force Ouvrière.

Collège 3: Antoine Quadrini

Enfin pour le groupe 3, qui réunit diverses organisations (monde de l’éducation, de l’environnement, santé, monde sportif, )  Roland Quadrini, président de l’Union Régionale des Fédération des Œuvres Laïque Rhône Alpes, devrait conserver sa vice-présidence.

La recherche de majorités

Le ticket dirigeant devra faire évoluer la vie du CESER, trop discret, peu communiquant. Sur le fond, les dossiers seront traités non pas avec un objectif de consensus, mais de majorités larges. Le CESER ne cherche pas les fractures et les opposition mais des idées majoritaires.

Les positions majoritaires sont souvent trouvées car des passerelles existent entre collèges. Certains membres du collège 3 sont proche du Collège 1 des employeurs, alors que des membres du Collège 3 sont parfois plus proches du Collège des salariés.

Une gouvernance plus large

Le gouvernance devrait être aussi plus large, et compter peut-être huit ou neuf conseiller. Ce sera une manière d’assurer une animation plus forte, une représentation plus large. Un poste pourrait être dédié à la prospective. La société civile organisée entend voir loin…

michel.deprost@enviscope.com

VOIR AUSSI