Tourisme fluvial à Lyon : un appontement au Musée des Confluences

Voix navigables de France, La Compagnie nationale du Rhône et la Métropole de Lyon ont inauguré ce vendredi un nouvel appontement près du Musée des confluences. La Métropole de Lyon s’équipe pour développer le tourisme fluvial.

Alors que le trafic fret sur l’axe Rhône-Saône, peine à trouver une croissance à la hauteur des espoirs, le trafic de croisière se développe rapidement depuis une quinzaine d’années.  Aujourd’hui 23  paquebots fluviaux  sillonnent le Rhône de Lyon à Arles, et la Saône de Lyon à Pagny-le-Chateau en Côte d’Or.

Le long  de l’axe, quelques pays et quelques haltes prestigieuses concentrent une bonne partie de la clientèle : Lyon, Vienne, Valence, Avignon, Arles, et vers le Nord, Mâcon, les ports de Bourgogne proches des  secteurs viticoles et de Dijon. La Métropole de Lyon doit s’équiper pour faire face au développement de cette forme de tourisme tranquille, qui mise sur la lenteur de la voie d’eau qui n’attire pas les chargeurs de fret.

L’appontement inauguré ce vendredi par David Kimelfeld, président de la Métropole, Georges Képénekian,  Maire de Lyon, Florence Verney Carron vice-présidente du Conseil régional en charge de la Culture,  Thierry Guimbaud directeur général de Vois Navigables de France et Élisabeth Ayrault, présidente de la Compagnie Nationale du Rhône, montre la tendance des investissements

Jusqu’à présent à Lyon, les paquebots fluviaux font halte sur huit appontements des Berges du Rhône en rive gauche du fleuve et sur la Saône, quai Rambaud. Mais la concentration des batiments posent quelques problèmes:  embarquement et  débarquements des passagers, mouvements de cars, traitement des déchets, alimentation électrique. La création de nouvelles haltes permet de répartir les points d’arrivée et de conserver une ambiance plus calme.

L’appontement mixte  en rive droite du Rhône à quelques encablures du confluent avec la Saône,  permet l’amarrage simultané de deux paquebots et de bateaux promenade près du Musée des Confluences, un lieu qui attire chaque année, 750  000 touristes dont 17% de touristes étrangers. Les paquebots apportent un surcroit de fréquentation pour une institution visitée par  les touristes de plus d’une cinquantaine de pays. Le tourisme fluvial de promenade se développe aussi dans les limites de la Métropole, avec 17 bateaux qui sillonnent notamment la Saône, de Lyon à Trévoux.

L’investissement s’inscrit dans  le cadre du Plan Rhône mis en œuvre par l’Etat. L’opération de 1,5 million d’euros est financée à hauteur de 50% par Voies Navigables de France, de 16,7% par l’Etat de 16,7% par la Région Auvergne Rhône-Alpes et au même niveau par la Métropole.

VOIR AUSSI