Énergie

Une première en Europe, Air Liquide équipe les chariots élévateurs d’Ikea

Dans le cadre de ce projet, la station de distribution d’hydrogène alimentera une vingtaine de chariots élévateurs munis de piles à combustible à hydrogène HyPulsion (co-entreprise détenue à 80% par Axane, filiale d’Air Liquide, et à 20% par Plug Power). Ces chariots électriques fonctionnent à l’hydrogène. Ils ne rejettent donc que de l’eau et bénéficient d’une autonomie de 8 heures. Ce qui représente un avantage considérable sur les chariots fonctionnant avec des batteries, qui n’ont pas suffisamment d’autonomie pour assurer un service complet. La station Air Liquide délivrera de l’hydrogène à une pression de 350 bar et permettra de faire un plein en 3 minutes.

Une avancée pour les deux groupes

Gert Bruggers, directeur général Distribution service provider Ikea France déclarait que « ce projet est dans la continuité des autres projets énergétiques innovants que nous réalisons au sein de notre Groupe. Ceci nous permet en outre un accroissement de notre efficacité opérationnelle. Il participe à l’évolution du contexte règlementaire permettant l’accroissement des applications hydrogène énergie en France. »

Pour François Darchis, directeur de la Société et membre du comité exécutif d’Air Liquide, il s’agit « d’une première en Europe, qui démontre la compétitivité et la maturité technique de cette solution pour les chariots électriques. Elle est aussi l’occasion, grâce à la coopération entre les partenaires publics et privés, de faire évoluer la réglementation. »

Une réglementation assouplie

Ce projet est le résultat des travaux menés par les partenaires du programme Horizon Hydrogène Énergie en France, soutenu par Oseo, et le fruit d’une coopération efficace avec les pouvoirs publics.

« Coopération avec les pouvoirs publics, évolution de la réglementation », le contexte réglementaire a rapidement évolué tout récemment. En fait le dossier Ikea était bouclé déjà depuis plusieurs mois sur le plan technique et commercial, mais la réglementation concernant l’hydrogène devait être assouplie pour que soit autorisée son utilisation dans ces volumes en dehors d’une enceinte Seveso. Le préfet de Région Jean-François Carenco, avait fait en décembre 2012 le déplacement à Grenoble, où se concentrent de nombreux acteurs de la filière émergente de l’hydrogène français. Il faut croire qu’il a entendu les demandes des industriels…

antoine.reboul@enviscope.com

L’usage de l’hydrogène comme vecteur d’énergie pour les plateformes logistiques s’est développé aux Etats-Unis et au Canada avec plus de 3 000 chariots fonctionnant à l’hydrogène déployés à ce jour. La conversion de seulement 10% de la flotte mondiale de chariots élévateurs représenterait un marché potentiel d’hydrogène de 7 milliards d’euros.

VOIR AUSSI