1. Accueil
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Énergie
  6. >
  7. Solaire
  8. >
  9. Valence Romans Sud...

Valence Romans Sud Rhône-Alpes mise sur le solaire thermique

La Communauté d’Agglomération Valence Romans sur Rhône-Alpes lance son plan chaleur solaire.  Elle signe avec l’Ademe, la Région Rhône-Alpes, et des professionnels, une charte en faveur de la qualité dans les installations collectives de solaire thermique.

Cent trente personnes ont participé ce mardi, à la journée organisée à l’INEED, à Rovaltain, par la Communauté d’Agglomération Valence Romans Sud Rhône-Alpes sur le solaire thermique.
La Communauté , quatrième agglomération de Rhône-Alpes a rappelé Christian Gauthier, vice-président en charge du développement durable, est engagée dans une démarche de Territoire à Energie Positive ( TEPOS) , qui vise d’ici à 2050, à réduire la consommation d’énergie et à développe les énergies renouvelables issues du territoire.

L’agglomération a lancé une plate-forme de rénovation thermique soutenue par la Région, a rappelé Benoit Leclair vice président du Conseil Régional, venu encourager les projets locaux, et signer la charte qui associés collectivités et entreprises. L’ADEME soutient aussi largement une initiative territoriale dynamique, a rappelé Nordine Boudjelida, directeur régional de l’Agence.

 

Le Plan chaleur solaire, est une déclinaison de la plate-forme, car le solaire thermique peut tout à fait être intégré dans une démarche de rénovation même s’il a toute sa place dans le neuf. Cependant, le thermique pâtit d’ informations imprécises véhiculées dans le public, et même chez les élus. Des contre-exemples ont échaudé des maitres d’ouvrage courageux, qui ont essuyé les plâtres pendant plusieurs années. Le solaire thermique a du mal à décoller.

Pourtant il revêt énormément d’atouts, a rappelé André Jean, fondateur de CLIPSOL, vice-président d’ENERPLAN. Il ne nécessite aucun raccordement à un réseau. La chaleur produite est consommée sur place et se traduit pas une réduction de la dépense énergétique. La production d’un système solaire thermique (eau sanitaire ou plancher) est indépendante du prix de l’énergie qui risque fort d’augmenter de nouveau.

Pour que le solaire thermique redécolle, il faut que l’image de la technique soit portée par des exemples réussis. Roger Rinchet, sénateur maire honoraire de Montmélian ( Savoie) a rappelé avec fougue comment cette commune de la Combe de Savoie s’est engagée dans des réalisations thermiques qui fonctionnent encore pour certaines depuis trente ans.

Bien définir le cahier des charges

La définition d’un projet passe par la réalisation d’un cahier des charges par un bureau d’études familier avec le solaire thermique. Une formation qualifiante va permettre aux bureaux d’étude de décocher une labellisation RGE. Mais la labellisation RGE devrait améliorer la qualification des entreprises, mais les maitres d’ouvrages, publics, para publics, et privés, devront continuer à demander aux entreprises des garanties et des références.

Les collectivités locales, communes et intercommunalités ont un rôle essentiel pour développer le solaire thermique. Elles ont un effet d’entrainement en tant que maitres d’ouvrages, pour montrer, donner envie, expérimenter. Mais elles ont en amont un rôle dans la conception de l’urbanisme, de l’architecture, dans l’organisation du territoire, qui peut conditionner l’exploitation de la chaleur solaire thermique.

michel.deprost@enviscope.com

 

LinkedIn
Twitter
Email

à voir

Related Posts

Mag2lyon numéro 163
Lire la vidéo
Lire la vidéo
Lire la vidéo

Derniers articles publiés

Enquêtes

Reportage Vin 31

Dossiers

Territoires

Environnement

Energie

Mobilité

Médiathèque

économie

économie durable

bioéconomie

économie circulaire

Construction et aménagement

Recherche

Bienvenue !

Connectez-vous à votre compte

Récupérez votre mot de passe

Veuillez entrer votre nom d'utilisateur ou votre adresse e-mail pour réinitialiser votre mot de passe.