Biotope

Venez observer le gypaète barbu dans les massifs des Ecrins et du Haut-Dauphiné

La même opération de comptage, s’était déroulée en octobre 2012. Comme les années précédentes et malgré la probabilité réduite d’observer un gypaète barbu sur la zone d’étude Écrins/Haut-Dauphiné, l’opération avait mobilisé une centaine de participants, volontaires ou professionnels, sur 45 postes d’observation. De très bonnes conditions météorologiques avaient favorisé l’observation et sans doute aussi le vol des grands rapaces, comme en témoigne le nombre important de postes ayant observé des aigles (29/45) ou des vautours (27/45) et souvent les deux. En définitive cinq gypaètes* ont été « contactés » sur la zone proprement dite, deux autres plus à l’ouest, sur la bordure orientale du Vercors.

L’opération se déroule sur La zone Écrins/Haut-Dauphiné, qui inclut les deux départements alpins des Hautes-Alpes et de l’Isère (en partie). Elle couvre plusieurs massifs : Écrins, Queyras, Parpaillon, Briançonnais, Dévoluy, Gapençais, Chartreuse, Belledonne, Grandes Rousses.

Les lieux de rendez-vous

Pour l’organisation générale, penser à inscrire auprès des organisateurs selon le choix du site. Les conditions météo du moment peuvent modifier ce schéma et l’organisation de la prospection, il faut rester donc en contact. Pour le massif des Écrins et le Parpaillon, voici les rendez-vous proposés par le Parc national, généralement à partir de la Maison du Parc (MDP) ou un centre d’information du secteur :

– Briançonnais (Guisane, Haute-Romanche) : 9h, Centre d’information du Casset (Monêtier-les-Bains) tél. 04 92 21 08 49

– Vallouise, Freissinières, Fournel : 9h, maison du Parc… transférée à Pelvoux  tél. 04 92 23 32 31

– Embrunais et Parpaillon : 9h, maison du Parc Châteauroux-les-Alpes 04 92 43 23 31

– Champsaur : 9h, maison du Parc Pont-du-Fossé 04 92 55 95 44

– Valgaudemar : 9h maison de Pays St Firmin en Valgaudemar 04 92 55 25 19

– Valbonnais, Matheysine, Taillefer : 9h, maison du Parc à  Entraigues tél.04 76 30 20 61

– Oisans : 8h, maison du Parc au Bourg-d’Oisans tél.04 76 80 00 51

– Pour Cervières et la Clarée (LPO Briançon), RdV à 9h au local du groupe LPO Briançonnais. Contacts : Christine Barteï ou Yves Zabardi, Terres d’Oiseaux 06 76 49 01 31.

– Pour le Dévoluy (LPO Gap), RdV à 9h à Veynes, carrefour du Boutariq, intersection des départementales 994 et 320 (route du Dévoluy). Contacts : Eric Hustache et Éliane Dupland, LPO Gapençais 06 29 40 94 15.

– Pour le Queyras (Parc naturel régional, CRAVE, Maison de la Nature 05), RdV 9h Maison de l’artisanat, Ville-Vieille. Contact : Samy Michel 06 14 69 72 13

– Pour Belledonne, Grandes Rousses, (LPO/CORA Isère) Contacts : LPO/CORA Isère (04 76 51 78 03) isere@lpo.fr ou Daniel Thonon : v2.thonon@free.fr

Modalité pratiques

La répartition des observateurs sera faite sur place le matin même par le responsable local en fonction des conditions du moment et du nombre de participants réellement présents. En fin d’opération, retour au rendez-vous du matin pour le débriefing. Les déplacements vers les postes seront réalisés avec les véhicules des participants. Matériel (dans la mesure du possible) : Jumelles, longue-vue, pique-nique, matériel de confort pour observer (Karrimat, siège pliant…), carnet, crayon, montre, appareil photo numérique.

La plupart des postes seront accessibles en véhicule, avec quelques minutes de marche à pied parfois. Le lieu précis sera fixé par les responsables locaux. Les conditions d’enneigement peuvent conduire à ramener la position des postes vers les vallées.

Une tranche horaire minimum de 4 heures consécutives, ou plus (10h-14h et plus si possible) sera réalisée à partir d’un poste fixe ouvrant sur une large vue. Il s’agit de repérer et noter toutes les observations de grands rapaces : aigle royal, vautours fauve et/ou moine et gypaètes bien sûr.

Pour les gypaètes barbus, il faut relever : heure précise, localisation, direction de vol, description (photo si possible ou croquis), comportements, signes particuliers (mues, marquages, bagues). Ne pas hésiter à prendre des photos, même de loin. L’exploitation informatique ultérieure permet d’exploiter les détails.

Quelques conseils

Privilégier l’observation des versants ensoleillés, le ciel en bordure des crêtes. Être attentif aux cris des marmottes, qui donnent l’alerte à la vue des grands rapaces, vautours et gypaètes compris. Les corvidés sont aussi de bons indicateurs (grands corbeaux notamment). Comme les vautours, les gypaètes patrouillent principalement, voire essentiellement, près des crêtes, en altitude pour les raisons aérologiques en particulier. Par conséquent, il convient de privilégier des postes en altitude ou permettant de contrôler en altitude.

POUR EN SAVOIR PLUS

– Gypaètes : une centaine d’observations – juillet 2013

 * 1 juvénile non marqué (Parpaillon), 1 adulte (Vallée du Rabioux/Embrunais), 1 juvénile (Besse-en-Oisans), 1 Adulte col de l’Échelle (Névache), 1 juvénile, Angelo, dans le Valbonnais.

VOIR AUSSI