Mobilité

Palmarès ADEME Car Labelling: de nouveaux véhicules plus propres

Le comparateur en ligne des véhicules particuliers de l’ADEME, le Car Labelling, vient d’être mis à jour avec les données 2013. Lancé en 2012, le site Car Labelling ADEME donne accès aux fiches de la quasi-totalité des véhicules particuliers vendus en France. Il permet de les comparer sur la base du bonus écologique, des consommations d’énergie, des rejets de CO2 et des émissions de polluants réglementés. Toutes les données sont disponibles  sur la fiche technique de chaque véhicule, dans les résultats globaux de recherche, et dans l’outil de comparaison. Le site sera désormais actualisé quatre fois par an (janvier, avril, juillet, octobre), pour intégrer rapidement les véhicules récemment entrés sur le marché.
Pour le palmarès Diesel,  les 10 premières valeurs d’émissions se situent entre 83 et 94g de CO2/km (contre 86 et 98g en 2012)
Il comprend 45 véhicules contre 32 en 2012. Pour le palmarès essence,  les 10 premières valeurs d’émissions se situent entre 79 et 96g de CO2/km contre 87 et 98g en 2012. Le palmarès comprend 29 véhicules (vs. 23 en 2012). La Renault Clio (berline et break), en tête du palmarès, affiche 83g. Trois grosses berlines figurent dans le palmarès Diesel, dont deux françaises, la Peugeot 508 et la Citroën DS5 avec 91g, ainsi que la Volvo V40, avec 94g. La Citroën DS5 et la Peugeot 508 sont les deux seules hybrides à figurer dans le classement
Diesel.

Hybrides en tête

Les véhicules hybrides restent les plus performants. Toyota consolide sa présence en tête avec la Yaris et ses 79 g. Hors hybrides, la Fiat 500, 90g, est toujours le modèle essence le plus vertueux, devant la Nissan Pixo et la Suzuki Alto avec 94g.

Sur le marché français, 72,9 % des ventes portent sur des véhicules Diesel (vs. 72,4 % en 2011) et 14 % des véhicules vendus en 2012 sont en classe A < 100g/km contre 5 % en 2011. La progression s’explique par l’offre croissante de modèles performants appartenant à la classe A : 74 modèles en 2012 contre 51 en 2011. 85 % des véhicules vendus en France en 2012 sont en classes vertes < 140 g/km.
55 % des véhicules Diesel et 40 % des véhicules essence vendus en2012 ont une émission inférieure à 120g (classes A et B).

Les hybrides doublent leur part de marché

Avec  1,5 % des véhicules vendus en 2012 contre 0,6 % en 2012, les véhicules hybrides occupent très souvent les premières places en termes d’émissions de CO2, comme la Toyota Yaris (79g), la Lexus CT200h (87g), la Citroën DS5 (91g) ou la Mercedes E300 (109g).
En 2012, 5663 véhicules électriques ont été vendus en France en 2012, soit deux fois plus qu’en 2011. Malgré la baisse des émissions de CO2, cette hausse moyenne de la masse des véhicules vendus en 2012 peut s’expliquer par la forte hausse des ventes de véhicules hybrides, plus lourds en raison du poids des batteries. La masse moyenne des véhicules hybrides vendus est supérieure de 215 kg par
rapport à celle des véhicules essence et Diesel mais il existe des marges de progression importantes notamment par l’allègement et l’utilisation de matériaux composites.
Ce sont 24 % des véhicules vendus en 2012  qui ont généré un bonus pour leur acheteur (contre 32 % en 2011 et
50 % en 2010) ; 25 % ont généré un malus (11 % en 2011 et 9 % en 2010). Ces évolutions sont dues aux changements de barèmes.

VOIR AUSSI