Construction et aménagement

42 millions pour rénover le canal de Miribel

La canal situé au pied du plateau de la côtière de l’Ain doit être sécurisé pour assurer la stabilité d’ouvrages comme la voie ferrée.

Le 29 mars dernier, neuf partenaires (l’État, la Métropole de Lyon, le Département de l’Ain, la CCMP, la 3CM, SYMALIM, l’Agence de l’Eau, VNF et EDF) ont signé un contrat territorial pour engager la restauration du canal de Miribel, de ses annexes fluviales et de sa nappe. Ce contrat (2015-2020) de 18 M€ représente la première phase d’un programme de restauration de 42 M€ qui aboutira en 2027.
Parce que la berge est très érodée notamment en rive droite au niveau du PK 14, il faut débuter par des travaux sécuritaires. C’est ce que Voies Navigables de France réalise en tant que gestionnaire du Domaine Public Fluvial et partenaire du contrat.
Les travaux d’une durée de quatre mois (août à novembre 2016) ont pour objectifs principaux la restauration en technique végétale des zones érodées et la pérennisation de l’intégrité de la berge pour sécuriser le chemin de service et la voie SNCF Lyon-Genève. Le montant total de l’opération est évalué à 270 000 € HT.
Les travaux forestiers viennent d’être réalisés, ils laissent maintenant la place aux travaux de terrassement en déblai qui seront suivis de la phase de végétalisation. Le groupement d’entreprises retenu est T. Chassagne / Vinci.

VOIR AUSSI