Aurillac : un pôle multimodal pour renouveler l’urbanisme

La Communauté d’Agglomération du Bassin d’Aurillac ( CABA) prépare la création d’un pôle d’échanges multimodal, autour de la gare, pour améliorer les transports en commun et dynamiser le quartier.

Pôle moderne d’interconnexions entre les différents modes de transports (gare routière et ferroviaire, parking relais), le futur pôle aura aussi pour rôle de favoriser l’usage des mobilités douces (marche, vélo) comme  l’utilisation de véhicules motorisés à recharge électrique ou à hydrogène, du covoiturage, d’une navette gratuite électrique… Le pôle permettra de repenser le quartier de la gare via un environnement urbain repensé. L’objectif est d’aboutir à une mise en service à l’horizon 2021.

Les études pour la création de ce Pôle d’Echange Intermodal (PEI) se poursuivent. En janvier, la Communauté d’Agglomération du Bassin d’Aurillac (CABA) a choisi comme maître d’œuvre l’Atelier Georges (Paris), secondé par les Bureaux d’Etudes Ingérop et Noctiluca. Jusqu’à l’été, des comités techniques thématiques (Transports – Urbanisme et projets connexes – Voiries et espaces verts) réuniront les partenaires de l’opération. L’objectif est d’établir un avant-projet d’ici la fin juin.

Le coût, estimé à 11,8 M€, sera financé par la CABA et la SNCF avec les soutiens de la Région Auvergne Rhône-Alpes, de l’Europe, de la Ville d’Aurillac,  de l’Etat, du Département du Cantal , du  Syndicat Départemental d’Energies du Cantal et de la Caisse des Dépôts.

VOIR AUSSI