Air

L’IARC confirme le rôle de la pollution dans le cancer

L’Agence internationale de recherché sur le cancer (IARC) va présenter demain matin à Genève les résultats de sa dernière évaluation  sur les impacts sanitaires de la pollution atmosphérique.

 Pendant une semaine,  des spécialistes réunis au siège de l’IARC à Lyon, ont passé en revue les plus récentes études scientifiques pour évaluer le rôle de la pollution de l’air dans la genèse des cancers.

L’IARC a confirmé que la pollution atmosphérique un impact sur la santé et elle est connue pour accroitre le risque de survenance pour un grand nombre de problèmes autres que le cancer. L’étude de l’IARC sur la pollution cerne ces risques. Elle vise à fournir aux autorités tant au niveau régional qu’au niveau national et au niveau international, les éléments prouvant cet impact sanitaire,  pour leur permettre de compléter leurs informations et de décider les politiques adéquates et les mesures destinées à limiter l’exposition aux agents cancérogènes.

VOIR AUSSI