Énergie

Consommation d’électricité : légère hausse en 2015 en Auvergne-Rhône-Alpes

La consommation électrique a légèrement augmenté en Auvergne Rhône-Alpes en 2015, un peu plus que la consommation nationale. La production a été stable à 121 térawatts heure. Les énergies renouvelables, hydrauliques, éolien, solaire, couvrent sur l’année 38 % des besoins.

La consommation finale d’électricité en France a continué a augmenter en 2015 sur 2014.  La consommation finale brute a augmenté de 2,2 % sur 2014 à 440 térawatts heure. Le recours au chauffage électrique au début de l’année a entraîné une hausse de la consommation et pendant la période estivale, le recours à la climatisation a provoqué une demande accrue d’électricité.

Les facteurs météorologiques ont surtout eu un impact sur le comportement des ménages utilisateurs importants de chauffage électrique. Corrigée de l’aléa climatique, la consommation finale a progressé seulement de 0,3 %. Cette augmentation est due à la demande des secteurs industriels en redémarrage comme l’automobile et la métallurgie.

En Rhône-Alpes, la consommation électrique s’est établie à 60 TWH, soit moins de la moitié de la production régionale. La consommation  a davantage augmenté qu’au niveau national, la hausse s’établissant à 0,8 %. La demande a augmenté de la part de l’industrie dans une région qui est la première région industrielle du pays. La grande industrie a augmenté sa consommation de 3,3 %. La consommation finale de la grande industrie a représenté 11,4 TWh. La consommation des PME-PMI a augmenté de 2,2 % à 22,9 TWheures.

C’est la consommation des professionnels hors industrie et des particuliers qui représente la plus grande partie de la consommation, avec 25,235 TWh (en hausse de 2,6 %). La consommation des particuliers, entraîne une sensibilité particulière de Rhône-Alpes aux conditions climatiques. En France, la baisse d’un degré Celsius entraîne une augmentation de la demande de 2400 MW soit environ trois tranches nucléaires. En Rhône-Alpes, qui est en moyenne déjà plus froide, car plus continentale un degré en moins dans ces conditions déjà fraîches, entraîne une augmentation de la puissance appelée de 283 MW un jour d’hiver à 19 heures.

En neuf ans de 2006 à 2015, la consommation électrique en Rhône-Alpes a augmenté de 5,4 % en Auvergne Rhône-Alpes alors qu’elle n’a augmenté que de 3,3 % au niveau national. Cette évolution s’explique par la progression de la population dans les deux régions. Cet élément est déterminant, car l’augmentation de la population va se poursuivre en Auvergne Rhône-Alpes qui sera la région dont l’accroissement  de population sera le plus important. Cette augmentation est à prendre en compte au niveau de la production comme au niveau du transport et de la distribution électrique.

VOIR AUSSI