Environnement

Des opposants détruisent un champ Maïs MON 810

Des ” Faucheurs volontaires”,  ont détruit ce vendredi matin, un champ semé de maïs OGM MON810 . Le champ avait été semé quelques jours après la publication d’un arrêté ministériel interdisant la mise en culture de ce maïs génétiquement modifié.

Depuis l’arrêté a été pris et publié, le semis était donc illicite. Mais l’arrêté a été attaqué par un recours en référé en Conseil d’État de l’Association Générale des Producteurs de Maïs (AGPM) . Une audience s’est tenue mercredi au Conseil d’Etat au cours de laquelle , selon l’association INF’OGM ( opposée aux OGM),  deux agriculteurs ayant semé du MON 810 ont témoigné des raisons de leur décision. L’association opposée au OGM rend compte sur son site assez précisément du dossier.

Le Conseil d’Etat rendra sa décision lundi 5 mai jour où le Sénat examinera le projet de loi d’interdiction des OGM en France.

 

 

VOIR AUSSI