Énergie

Electricité : L’autoconsommation réduit les pertes en ligne

Electricité : L’autoconsommation réduit les pertes en ligne

L’autoconsommation par exemple d’électricité photovoltaïque, réduit le recours au réseau, donc les pertes en ligne. L’impact en émissions de carbone est positif.

Transporter de l’énergie consomme de l’énergie. C’est vrai pour le gaz, le pétrole, etc. C’est aussi vrai pour les électrons du courant électrique. L’effet Joule, qui décrit l’énergie que les électrons dépensent et dissipent en circulant dans les câbles de cuivre des réseaux de transport ou de distribution.

Les pertes en ligne représentent entre 2 et 3 % de l’électricité qui circule dans le réseau de distribution géré par ENEDIS. Il ne s’agit pas d’une fuite mais d’un phénomène physique. Les émissions de CO2 d’ENEDIS représentent chaque année 100 000 tonnes de CO2. Les pertes en ligne représentent 75 % de ces émissions.  Les travaux sur le réseau représentent 15 %, les activités tertiaires 4 à 5 % et les déplacements le reste.

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !

VOIR AUSSI