Energie : Une centrale solaire flottante sur un lac alpin en Suisse 

La société Romande Energie développe actuellement un projet de centrale solaire flottante, qui pourrait devenir le premier du genre sur un lac alpin.  Pour en vérifier la faisabilité, une structure de démonstration sera dans un premier temps déployée et mise en service en 2019.

En étroite collaboration avec la Commune de Bourg-St-Pierre, dans le Valais Suisse, Romande Energie projette d’installer sur le lac des Toules à 1810 m d’altitude le premier parc solaire flottant d’envergure en milieu alpin ; il devrait être mis en service entre 2020 et 2021.

Depuis 2013, une structure pilote installée à proximité du lac a permis de tester différents types de panneaux solaires et leur inclinaison, pour choisir la solution technique la plus adaptée au projet. Le porteur de projet aborde maintenant sa deuxième étape, qui consiste à réaliser une structure de démonstration pour vérifier la faisabilité technique et financière du parc solaire flottant définitif.

Image de synthèse représentant le projet solaire flottant de démonstration ©Romande Energie enviscope.com
Image de synthèse représentant le projet solaire flottant de démonstration ©Romande Energie

Un démonstrateur de 2240 m2

Celle-ci se composera d’un tapis de 36 flotteurs. Arrimés aux rives du lac, ils pourront s’élever et s’abaisser en même temps que le niveau d’eau. Les 2240 m2 de panneaux solaires, onduleurs et transformateurs prendront place sur la structure flottante, qui sera réalisée par la société aurhalpine Poralu Marine, spécialisée dans la conception d’équipements portuaires. L’installation devrait produire 750 000 kWh par an, soit l’équivalent de la consommation annuelle de 208 ménages. Romande Energie investit 2,35 millions de francs suisses pour cette réalisation.

Pour Poralu Marine, c’est la deuxième expérience d’installation d’une ferme solaire flottante, la première s’étant déroulée au Canada. Mais c’est la première en altitude : il lui faudra ici prendre en compte des températures particulièrement rigoureuses, anticiper le poids de la neige sur les panneaux et l’emprise de la glace, sans oublier les vents soufflant jusqu’à 120 km/h !

Si les résultats obtenus sont favorables, la centrale flottante d’envergure pourrait être construite entre 2020 et 2021, sur 35 % de la surface du lac. La structure comprendra alors près de 67 000 m2 de panneaux solaires reposant sur un tapis d’environ 1 000 flotteurs arrimés aux rives du lac. L’ensemble devrait produire près de 23 millions de kWh par an, correspondant à la consommation annuelle de 6400 ménages, soit 50 % de plus qu’un parc de mêmes dimensions situé en plaine, grâce notamment à la réverbération de la lumière sur la neige.

Plus d’infos : www.solaireflottant-lestoules.ch

 

 

VOIR AUSSI