Actualités

Fraudes alimentaires: des députés européens veulent plus de contrôles et de sanctions

Les députés de la  commission de l’environnement du Parlement européen ont débattu lundi sur le dossier de la viande de cheval retrouvée anormalement dans des plats cuisinés dans plusieurs pays de l’Union.

Paola Testori Coggi, Directrice générale à la Commission pour la santé des consommateurs, a rappelé que  la législation européenne sur la traçabilité est l’une des plus développées au monde. ” La fraude a été détectée, la viande a été retracée. Le système a fonctionné. La Commission européenne a proposé un plan d’intensification des contrôles, y compris des tests ADN sur la viande.”

Les députés demandent néanmoins davantage de tests tout au long de la chaîne alimentaire, et des sanctions plus lourdes en cas de fraudes plutôt qu’une nouvelle législation .  Les députés ont appelé les Etats membres à mieux respecter les règles en matière d’étiquetage et à améliorer leur coopération sur la traçabilité.

Carl Schlyter, député vert  (Suède) ,et vice-président de la commission de l’environnement,  estime que “ aujourd’hui  il n’y a aucun risque à mal agir! La course aux prix bas, aux endroits les moins chers du marché augmente les risques de fraude. Nous devons changer cette logique, les entreprises doivent sentir le poids des amendes et des pénalités.” Chris Davis, député démocrate libéral britannique, a demandé des sanctions plus adéquates alors que Peter Liese, député démocrate chrétien allemand, soutient le renforcement des règles. Linda McAvan, députée démocrate socialiste britannique, a réclamé un réseau d’inspecteurs de l’hygiène indépendants.

VOIR AUSSI