Médiathèque

La nécessité du hasard, par Alain Pavé,

Comment avoir une vision synthétique et scientifique de la biodiversité qui permette de comprendre près de 4 milliards d’années d’évolution et d’imaginer des perspectives ? C’est le pari d’Alain Pavé, professeur de biométrie à l’Université Lyon 1, membre de l’Académie des Technologies et correspondant de l’Académie d’Agriculture, dans cet ouvrage publié il y a quelques années.
Alain Pavé y explique comment le hasard n’est pas, contrairement à l’idée spontanée qu’on s’en fait (ndlr dans la culture occidentale) une part négligeable ou négative de la réalité, mais au contraire une source d’où jaillit en permanence la création de nouvelles formes de vie.
L’évolution repose, rappelle Alain Pavé, sur deux hasards tout aussi nécessaires l’un et l’autre. Le premier est le hasard des combinaisons génétiques propres aux organismes vivant. Le brassage des éléments du génome, l’expression des génomes, le brassage de la reproduction sexuée ou non, forment le premier hasard qui fonctionne comme une roulette produisant toujours des nouvelles combinaisons. Ces combinaisons ne sont pas que des « accidents » ou des aberrations comme on aurait tendant à le ressentir. Ce sont aussi des opportunités en puissance pour la vie de s’adapter aux hasards imposés par l’environnement.
Car l’environnement produit aussi des successions de mutations qui soumettent la vie à des conditions hasardeuses. De tout cela nait l’adaptation, qui n’est pas que sélective, ouvrant sur la domination du plus fort. L’évolution est aussi faite de coopérations, de symbioses. La diversité est elle-même nécessaire à la vie, qui n’a pu se poursuivre qu’au prix d’une diversité grandissante, et non pas grâce à une sélection grandissante des plus forts. La biodiversité serait l’enchainement ds combinaisons qui s’emboiteraient. Et la vie serait un processus transformant progressivement de plus en plus de mature minérale en matière organique !

Gestion des systèmes vivants

Quels usages tirer de cette vision ? Alain Pavé propose des enseignements pour la gestion des systèmes vivants. Il invite à savoir utiliser la créativité du hasard dans divers domaines. En matière de santé, il s’agirait de réduire la puissance combinatoire des agents pathogènes pour favoriser celle des agents favorisant la santé. Pour la gestion des populations et des écosystèmes, Alain Pavé suggère de laisser une part aussi grande que possible aux capacités de régénération et de cicatrisation en limitant les interventions au nécessaire. Pour la biodiversité, il faut modéliser pour mieux les gérer, les comportements des éco systèmes diversifiés naturels, spontanés ou artificiels comme ceux de l’agriculture. En ce qui concerne l’information génétique et le patrimoine génétique, Alain Pavé, suggère de les préserver, qu’ils soient naturels ou, un jour, artificiels. Il est important de conserver les ressources génétiques qu’il s’agisse de celles des végétaux ou de celles de micro organismes !
Favoriser la richesse est aussi la règle en matière de modifications génétiques, d’hybridation ou de sélection. Alain Pavé n’écarte pas les insertions de gènes qui, si toutes les précautions sont prises, y compris psychologiques, peuvent être considérées comme des enrichissements de la diversité. Si le clonage a ses imites, Alain Pavé, retient l’intérêt de la diversité générée par le hasard, pour la production de molécules actives d’origine biologique.
Finalement, Alain Pavé propose des modèles de connaissance de la biodiversité utile à la gestion par l’homme de son environnement. Il termine en montrant l’application de cette approche à la forêt Guyanaise où il a développé, comme directeur du CNRSD Guyane, les recherches scientifiques depuis près d’une dizaine d’années.

michel.deprost@enviscope.com

La nécessité du hasard, vers une théorie synthétique de la biodiversité, Alain Pavé, EDP Sciences,186 pages,19 euros

VOIR AUSSI