Mobilité

Le “Vélivert” de l’agglo stéphanoise officiellement présenté

Le “Vélivert” de l’agglo stéphanoise officiellement présenté

Il est gris argenté, avec sur le cadre et le panier de guidon de larges bandes vert vif et multicolores rappelant la livrée des trams et bus de la STAS, et designé par le cabinet parisien Design Pool. Il s’appelle le “Vélivert “, c’est le nouveau vélo en libre service de l’agglomération stéphanoise et il entrera officiellement en service le 26 juin 2010. Mais il vient d’être présenté en avant-première à la presse et c’est son parrain, le coureur cycliste professionnel Cyril Dessel, ancien maillot jaune du Tour de France et originaire de Rive-de-Gier, qui a effectué les premiers tours de roues à son guidon devant les élus.

Conçus par la société montpelliéraine Smoove, les Vélivert ressemblent au “Vélomagg” de Montpellier, au “Vélopop” d’Avignon et aux vélos urbains de Valence, déployés par la même société. Mais ils ont été modifiés et adaptés à la topographie collinaire de Saint-Etienne: avec “seulement” 20 kilos par exemple ils pèsent 2 kilos de moins que ceux de Valence, et ont été dotés d’un changement de vitesses à 7 vitesses au lieu de 3 habituellement sur les vélos urbains utilisés dans les villes plates. Les Vélivert n’ont pas de chaine mais une transmission par arbre et cardan, plus propre et moins fragile, et ils sont dotés de pneus et chambres à air increvables, de roues renforcées, et d’un système antivol très sûr appelé “fourche cadenas” dans lequel c’est la fourche entière du vélo qui vient s’encastrer et se verrouiller dans les râteliers “diapasons” installés aux stations de location.

Avec des entreprises de Loire-Sud

“Nous avons étudié ce qui se fait dans les autres villes ayant des vélos en libre service, et nous avons essayé d’en reprendre le meilleur” explique Jacques Frécenon, le vice-président aux transports publics et à la mobilité de la communauté d’agglomération de Saint-Etienne Métropole, qui a piloté le projet. Egalement dans une volonté de développement durable, le choix a été fait d’utiliser au maximum les compétences locales de Loire-Sud pour ce projet: les vélos sont assemblés dans l’usine Olympique Cycles de Saint-Romain-le-Puy, certains composant viennent de chez Stronglight-Saint-Etienne, et les stations-diapasons viennent de chez Altinnova, une PME spécialisée dans les équipements publics pour cycle à Saint-Marcellin-en-Forez.

Par ailleurs le système qui fonctionnera en régie directe de la communauté d’agglomération associera aussi les vélocistes locaux pour les locations longue durée et les réparations en atelier. Autre originalité par rapport aux célèbres “Vélo’v” lyonnais et “Vélib’” parisien, le projet “Vélivert” n’est pas que stéphanois puisque les autres grandes villes de l’agglomération en seront aussi dotées: Saint-Etienne recevra 200 Vélivert (sur 20 stations essentiellement réparties en centre-ville) Firminy 24 (3 stations), Saint-Chamond 32 (4 stations) et Rive-de-Gier 24 vélos (3 stations).

Renfort des anciens “Vélostas” recyclés

Sur chaque station un “totem” , dont 11 seront alimentés par panneaux photovoltaïques, permettra aux clients abonnés ou occasionnels de s’identifier et de s’enregistrer , soit directement par carte bancaire sur certaines stations ou par téléphone mobile en appelant le 09 69 32 42 00 pour les autres. L’utilisateur se verra alors délivrer une clés inviolable et incopiable lui permettant de dévérouiller un Vélivert de son socle “diapason”. L’usage sera gratuit pendant les 30 premières minutes, payant ensuite en fonction de la durée d’utilisation. Et on pourra s’abonne.

Pour la location longue durée, les Vélivert recevront le renfort des anciens "Vélostas" : à gauche le modèle classique, à droite le modèle à assistance électrique ©photo: Henri ColombCertes le projet est plutôt modeste avec seulement 300 vélos en libre service pour 4 villes par rapport aux systèmes déployés sur d’autres villes de même taille. Mais il pourra aussi compter sur le renfort des 400 anciens “Vélostas” (1), dont 130 vélos à assistance électrique, qui vont être recyclés dans le service Vélivert mais seront réservés à la location de moyenne et longue durée (une semaine à 6 mois) via le réseau des vélocistes locaux. Le lancement public du Vélivert aura lieu simultanément le 26 juin dans les quatre villes concernées et donnera lieu à de nombreuses animations. Pour en savoir plus: www.velivert.fr , ou tel. : 09 69 32 42 00

H.C.

(1) Cette première expérience , lancée fin 2007 en collaboration avec la STAS gestionnaire des transports en commun stéphanois, avec un seul point de location et de restitution des vélos, à la gare de Chateaucreux, a été un échec.

VOIR AUSSI