Construction et aménagement

Lyon-Turin : Le tunnelier entre en action côté français

Lyon-Turin : Le tunnelier entre en action côté français

A partir de ce mois de juillet, deux tunneliers commenceront à excaver l’un en direction de l’autre, dans les deux pays.

A Saint-Martin-La-Porte (Savoie), le tunnelier « Federica » réalisera une galerie de reconnaissance de 9 km dans l’axe et au diamètre du futur tunnel de base, pour un seul des deux tubes. A Chiomonte, le tunnelier « Gea » a déjà excavé 5,3 km de la galerie de reconnaissance de la Maddalena.

L’Observatoire sur le phasage des accès italiens de la ligne, estime par ailleurs que les travaux du tunnel européen avancent comme prévu. Pour  la section transfrontalière, 65 km du Val de Suse à la vallée de la Maurienne, le projet avance selon le programme européen du Grant Agreement signé en décembre 2015 avec l’Union Européenne. Les appels d’offres pour l’ingénierie sont en cours et les travaux du tunnel de base du Mont-Cenis, long de 57,5 km, débuteront en 2017 et en 2018, pour s’achever d’ici 2029.

Ce contenu est réservé aux abonnés...

Déjà abonné ? Connectez vous !

VOIR AUSSI