Environnement

MEDEF : le secteur de l’énergie peut créer de 15 000 à 20 000 emplois en Rhône-Alpes

En complément du Pacte de Responsabilité et de Solidarité, le MEDEF  Rhône -Alpes et le Medef Rhône décline les propositions du mouvement du niveau national au niveau local.Objectif, alléger la fiscalité locale et développer des secteurs comme l’énergie.

L’objectif national fixé par le MEDEF, la création d’un million d’emplois, passe par la levée de certains verrous à l’embauche,  par l’activation de leviers transversaux et sectoriels, et un ” véritable changement d’esprit”.

Le MEDEF Rhône-Alpes estime possible de décliner l’objectif national au niveau de Rhône-Alpes et de générer 100.000 emplois en cinq ans. L’inadéquation des compétences aux emplois explique pourquoi chaque année dans la région 400.000 emplois ne sont pas pourvus chaque année. ” Ces gisements d’emplois peuvent être exploités facilement avec des mesures simples et rapides à mettre en œuvre », souligne Laurent Fiard, président du MEDEF Rhône.

« L’alternance est une voie d’excellence tournée vers l’acquisition de compétences opérationnelles, permettant aux jeunes de s’insérer dans le monde professionnel et d’apprendre un métier et aux entreprises de former un futur collaborateur. C’est l’un des piliers de la réussite du ‘Made in Germany’ », insiste Bernard Gaud président du MEDEF Rhône-Alpes.

« La simplification de notre système législatif, réglementaire et administratif est une priorité économique. Mais c’est surtout une nécessité d’organisation de notre société. Nous devons redonner de l’agilité à une société étouffée par des décennies de complexité de tous ordres en prenant le parti de la simplification systématique. Beaucoup reste à faire pour redonner les marges de manœuvre indispensables à nos entreprises ! », ajoute Bernard Gaud, qui est aussi Président de la commission simplification du MEDEF.

Le MEDEF Lyon-Rhône dans son Livre Blanc, estime que l’agglomération lyonnaise peut créer des emplois autour des thématiques de l’innovation et du numérique, de la gastro-économie, et du tourisme, estime dévoile Laurent Fiard.

Alléger la fiscalité locale

« Pour les entreprises, la fiscalité locale représente à elle seule près de 2.000 euros par salarié en Rhône-Alpes, avec des niveaux de progression annuelle bien au-delà des taux de croissance du PIB », a dénoncé Bernard Gaud.

Première région énergétique en France et en Europe, Rhône-Alpes peut montrer la voie pour une transition énergétique porteuse d’activités et créatrice d’emplois en France et en Europe.”  De 15 à 20.000 nouveaux emplois pourraient être créés en Rhône-Alpes dans le secteur de l’énergie d’ici à 2020 ».

« Parmi les investissements stratégiques, la liaison Lyon-Turin constitue un axe majeur du développement des échanges sur le territoire national mais aussi dans toute l’Europe. Elle est à ce titre un vecteur de croissance et d’emplois indispensable au service de la compétitivité de nos entreprises. Il revient désormais à la France de s’engager fermement auprès de l’Europe pour assurer le montage de l’opération et son plan de financement », indique Bernard Gaud.

 

VOIR AUSSI