Nouvelles Energies Hydrauliques reprend quatre centrales en Belledonne

La société Nouvelles Energies Hydrauliques, dont le siège administratif et technique est à Goncelin (Isère)  a repris la société ASCO ENERGIE qui détient quatre centrales hydro-électriques dans les vallées du Bréda et du Veyton, en Isère. Ces centrales étaient propriété de l’entreprise métallurgique Ascométal, implantée  au Cheylas, (Isère). La société en redressement judicaire a cédé les quatre sites à NEH.

Trois centrales sont situées sur le Breda affluent de la rive gauche de l’Isère qui prend sa source au cœur du massif de Belledonne. Une centrale est située sur la vallée du Veyton, affluent de la rive droite du Breda. Ces centrales sont alimentées notamment par les eaux de retenue de plusieurs lacs situés à plus de 2000 mètres d’altitude au milieux d’alpages dont la société est aussi devenue propriétaire.

Les centrales anciennement détenues par AscoMétal, totalisent une puissance installée de 30MW et produisent chaque année 130 GW heure. Elles continuent  toutefois à alimenter, en passant par le réseau de transport de RTE,  les usines françaises d’AscoMétal pour au moins la moitié de la production. La fourniture est assurée dans des conditions qui garantissent au client la stabilité du prix de son électricité permise par un production locale.  Le reste de la production  est vendue sur le marché, en particulier à ENERCOOP. Par ailleurs, ASCO ENERGIE possède le réseau électrique qui alimente les habitants des communes de Pinsot, La Ferrière et Saint Pierre d‘Allevard par l’intermédiaire de leurs régies.

Nouvelles Energies Hydrauliques va entreprendre quelques investissements de rénovation sur les centrales, pour la maintenance mais aussi  en vue de gains de productivité.

VOIR AUSSI