Énergie

Vincent Jacques le Seigneur, président d’Observ’ER

Vincent Jacques le Seigneur a été élu président de l’Observatoire des Énergies Renouvelables et de la Fondation Énergies pour le Monde. Il succède à Alain Liébard, jusqu’ici président et fondateur des deux structures.
Expert en politiques publiques de l’environnement, notamment au niveau européen, Vincent Jacques le Seigneur a été journaliste dans la presse écrite. En 1997, il est conseiller technique de Dominique Voynet,  ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement. Il est nommé en 2 000 à la tête de l’ Institut Français de l’Environnement (IFEN), centre national des statistiques et de l’évaluation des politiques publiques, dont il sera le
directeur général jusqu’en 2004.
Après une activité de consultant, Vincent Jacques le Seigneur devient, en 2006, secrétaire général de l’ Institut National de l’Énergie Solaire (INES).
Il est par ailleurs, depuis dix ans, maître de conférence à Sciences Po avec deux spécialités : « Énergies renouvelables et transition énergétique » (Paris) et «Les enjeux de l’environnement dans la construction européenne »(Lille et Grenoble).
Il mène des activités au croisement de l’architecture, de la ville et des énergies renouvelables : accompagnateur de la Team Rhône-Alpes au Solar Decathlon (2010 et 2012) et membre
du comité d’organisation de la manifestation pour 2014. Il est aussi rédacteur et coordinateur d’ouvrages individuels ou collectives
L’Observatoire des énergies renouvelables , Observ’ER est un organisme indépendant devenu une référence dans le domaine des énergies renouvelables et du développement durable en France, en Europe et dans le monde. Observ’ER informe et promeut le développement des énergies propres et favorise des initiatives destinées à accroître le rôle des énergies renouvelables dans l’économie et la société. Les énergies renouvelables incluent : l’énergie solaire photovoltaïque, le solaire thermique basse température, l’énergie solaire thermique haute température, l’énergie éolienne, l’énergie hydraulique ou hydroélectricité, la géothermie et la biomasse, elle- même composée par le bois-énergie, le biogaz et les biocarburants
La Fondation Énergies pour le Monde créée à l’initiative de l’Observatoire des Énergies Renouvelables a été reconnue d’utilité publique le 8 mars 1990. Elle a pour but de
favoriser le développement de populations démunies en leur fournissant de l’énergie au
travers de programmes menés sur tous les continents. Les technologies respectueuses
de l’environnement sont privilégiées, dans leur diversité (solaire photovoltaïque, éolien,
microhydraulique, etc.). Le nombre de personnes bénéficiant des
services de l’électricité grâce à la Fondation est de plus d’un million de personnes.

VOIR AUSSI