Énergie

Accident nucléaire au Japon: peu d’informations officielles

Le site de l’exploitant TEPCO ne mentionne pas l’explosion mentionnée par ailleurs par les médias, sur le réacteur 2. Pour le réacteur 1, l’exploitant explique que la pression a été abaissée dans l’enceinte de confinement, par un largage de vapeur qui a occasionné une élévation de la radioactivité aux limites du site. TEPCO n’indique pas sur ses communiqués le niveau de cette radioactivité. André Claude Lacoste, président de l’ASN ( en France) explique qu’heureusement les vents ont emporté cette radioactivité vers le Pacifique. L’ASN a surveiller des signes de cette radioactivité qui pourraient être mesurés en France.

L’exploitant TEPCO signale qu’en employé de la centrale touché a reçu une dose de radiation supérieure à la norme et a dû faire l’objet de soins. Aucun niveau de radioactivité n’est fourni pour l’environnement de la centrale affectée par l’incident.

L’Agence Internationale de l’Energie Atomique ( à Vienne) est elle aussi très peu prolixe puisqu’elle n’a émis en une journée qu’un seul communiqué.

VOIR AUSSI