Actualités

Projet d’arrêt de l’activité gaz fluoré R134a pour Arkema Pierre-Bénite

Le marché du R134a en Europe va baisser de façon inéluctable à partir du 1er janvier 2017 du fait de l’évolution de la réglementation des gaz fluorés pour la climatisation automobile à compter de cette date. Dans ce marché en forte décroissance, Arkema présentait ce mercredi en Comité Central d’Entreprise un projet d’arrêt de l’unité de gaz fluoré R134a de son site de Pierre-Bénite (France). A l’issue de cet arrêt envisagé sur le premier trimestre 2017, le site de Pierre-Bénite se recentrerait sur la fabrication de gaz fluorés, de mélanges et de dérivés fluorés à destination des marchés de l’air conditionné stationnaire, de la réfrigération et des usages non émissifs, ainsi qu’à la fabrication de polymères fluorés et de certains catalyseurs.

En application de la directive européenne 2006/40/EC, la directive MAC (Mobile Air Conditioning) visant à réduire les émissions de CO2, l’utilisation du R134a sera interdite pour tout nouveau véhicule à compter du 1er janvier 2017 au profit de gaz plus respectueux de l’environnement. Ce marché constitue le principal débouché de l’activité R134a d’Arkema en Europe. Ce contexte amène Arkema à devoir envisager la fermeture de son unité R134a. L’arrêt de cette activité entraînerait une réorganisation de l’atelier des gaz fluorés avec pour objectif d’adapter l’organisation du site à son périmètre ainsi modifié tout en améliorant la compétitivité de l’activité.

La réorganisation se traduirait par la suppression de 38 postes. Ce projet de nouvelle organisation ne conduirait à aucun plan social puisque des solutions de mobilité interne seront proposées.

 

 

 

VOIR AUSSI