Transports modes doux

ViaRhona, axe majeur du tourisme doux en Rhône-Alpes

ViaRhona, axe majeur du tourisme doux en Rhône-Alpes

La véloroute ViaRhona, qui devrait être achevée à la fin de 2014 dans sa traversée de la région Rhône-Alpes sera un des axes du développement touristique d’une région jusqu’à présent connue pour ses paysages alpines ou ses départements méridionnaux.

ViaRhôna est en train de prendre réellement son essor. La véloroute suit en France les rives du fleuve depuis le Léman et la frontière suisse. Mais dans la confédération, la piste cyclable est déjà largement aménagée. Dans le département de l’Ain, le long du Haut-Rhône encaissé dans la chaîne du Jura, la véloroute s’étale sur 41 kilomètres. Des tronçons n’ont cessé d’être inauguré depuis plusieurs années, grâce au financement de la Région Rhône-Alpes, mais aussi de la Compagnie Nationale du Rhône des collectivités et de l’Europe.

L’idée était folle” explique Hervé Saulignac, dixième Vice-président du Conseil régional délégué à l’aménagement des territoires, aux espaces Rhône-Alpes, aux grands projets. Il fallait un brin d’inconscience pour lancer un projet difficile à imaginer, difficile à expliquer, et parfois difficile à financer.

Inséré dans la proximité

Mais ViaRhôna a avancé, par tronçons, et s’est insérée dans le paysage local. ViaRhôna c’est une infrastructure douce, qui s’adapte aux besoins locaux. Tout le monde s’y retrouve, les familles avec leurs enfants, les sportifs en mal d’exercice, les touristes, et les cyclistes qui pédalent sur ces voies sécurisées tout simplement pour aller à leur travail ou se déplacer dans leur voisinage. Se déplacer à vélo sur ViaRhôna, entre dans les moeurs. Les touristes aiment longer le fleuve pour avaler des kilomètres ou s’en écarter pour découvrir des boucles locales qui permettent de découvrir des coins de nature ou des trésors du patrimoine.

Les Allemands et les Américains adorent. Pour eux la vélo c’est la France et les Français” explique Marc Béchet, Directeur de Rhône-Alpes Tourisme. ” Tout un tourisme se développe. Des opérateurs proposent de plus en plus de produits” explique Claude Comet, Conseillère régionale Rhône-Alpes en charge de la Montagne et du Tourisme.

Il reste à achever l’infrastructure pour qu’elle touche aux rives de la Méditerranée. Les Régions Provence-Alpes Côte d’Azur et Languedoc Roussillon, ont pris conscience du potentiel qu’apportait la véloroute. Les travaux n’ont pas commencé dans ces deux régions, mais c’est sûr, un jour, comme le Rhône, ViaRhôna ira à la mer.

michel.deprost@enviscope.com

VOIR AUSSI